Mardi 02 septembre 2014 : Commémoration de la Libération de Maing – Défilé

Mardi 02 septembre 2014 : FNACA Réunion

Dimanche 07 septembre 2014 : Société de Chasse – Repas méchoui

Mercredi 17 septembre 2014 : ASPM – Exposition sur les 100 ans de l'éxécution de l'Abbé Delbecque

Samedi 20 septembre 2014 : Comité des Fêtes du Quartier de l’En-Haut – Ducasse

  • PDF

::. Les questions des habitants / Les réponses des élus .::

•Question du 05/07/2014

bonjour, je me demandais ce que pensé la commune du concept "voisins vigilant" et si il serait possible de le mettre en oeuvre sur la commune de maing ?

•Réponse du 07/07/2014

Bonjour Madame ou Mademoiselle,

Merci de votre courriel et de votre intérêt pour la vie au quotidien dans notre commune.

Effectivement, il nous semble - et ce, depuis bien avant les élections de mars dernier - que la mise en place de ce principe était plus que souhaitable au niveau de Maing (ce point faisait d'ailleurs partie de notre programme pour le début de ce mandat).

La difficulté à laquelle nous nous heurtons, c'est que Maing n'est pas en zone "gendarmerie" et que, de ce fait, nous ne bénéficions pas de l'implication quasi-automatique des autorités compétentes comme c'est le cas pour pour Famars, Quérénaing,...

Nous sommes en contact depuis quelques temps avec le capitaine de police de Valenciennes pour qu'il mette en place ce système au niveau de notre ville, mais à notre grand désappointement, il semblerait que, pour la police, il s'agisse quasiment d'une première dans le Valenciennois et c'est un peu long à solutionner.

Néanmoins, nous insistons fort pour que cela puisse se faire dès la rentrée et, naturellement, les Maingeois seront tenus au courant parce que nous voulons que les autorités policières organisent une réunion publique d'information pour tous.

Bien cordialement

 

 

•Message du 09/04/2014

Nous sommes nombreux à RALER quand nous rencontrons des petits soucis, mais je voudrais vous remerciez pour l'efficacité ,et l'écoute que vous portez aux réclamations. Je vous suis très reconnaissante de voir que vous avez donner suite à la remarque au sujet des déchets sur la route qui mène à la déchetterie. Encore merci beaucoup pour votre diligence. je vous souhaite une bonne journée

 

•Question du 12/03/2014

bonjour,

Nos routes et nos trottoirs dans dans le quartier Air et Lumière sont délabrés dignes du moyen-age ou de l'époque GABBRIEL DEVEMY depuis nous n'avons droit qu'à des rustines en guise de réparation. Monsieur le maire, les routes et trottoirs sont dans l'espace public autrement dit en cas d'accident (que je ne souhaite pas ) votre responsabilité est engagée.

A quand les travaux? La colère croit de plus en plus , je n'ai jamais vu le quartier dans un telle détresse!

J'ai peur que nous finissions par atteindre un point de non-retour

•Réponse du 13/03/2014

Madame/Monsieur,

La période de campagne électorale que nous traversons aujourd'hui ne nous permet pas de répondre à votre courriel comme nous le souhaiterions, mais la future équipe municipale, quelle qu'elle soit, ne manquera pas de revenir vers vous

Bien cordialement

 

•Question du 19/02/2014

Bonjour

en regardant les plans de la mosquée sur son site internet et la construction actuelle, je me demande si les plans ont été respecté, pourriez vous rassurer la population sur ce fait de même quand l'équipe de travaux municipale arrêtera ces entraves à la circulation et la mise en danger de la population par ces aménagements routiers non conformes (ralentisseurs n'étant pas aux normes) et les aménagements de chaussé couteux et ne servant en rien à la sécurité, les chicanes provoquent l'augmentation de la vitesse de passage des voitures dés que le chemin est libre, l'argument de départ étant la baisse de la vitesse on en voit l'effet paradoxal, de plus les voitures forcent le passage pour ne pas avoir à s'arrêter à chaque fois, le conseil municipal attend il des accidents frontaux pour se rendre compte de ces bêtises

Cordialement

un administré

•Réponse du 19/02/2014

Bonsoir Monsieur l'administré,

Les plans de la mosquée sont conformes au permis de construire et rassurez vous, la population n'est pas inquiète.

Les chicanes sont effectivement là pour entraver la circulation, limiter la vitesse de certains conducteurs qui méprisent piétons et cyclistes. Notre village ne doit pas devenir un axe à grande vitesse, il faut respecter les usagers et la population ne s'en portera que mieux.

Aussi si vous pensez qu'il existe d'autres moyens que ceux que nous mettons en place pour limiter la vitesse (chicanes, écluses, stops, plateaux ralentisseurs "conformes", stationnement à cheval sur trottoir et chaussée) je vous propose de me rencontrer en mairie pour en discuter.

cordialement

Bernard Bouchart, Adjoint aux travaux

 

•Question du 30/08/2013

Bonjour,

Je ne comprends pas pourquoi la commune de Maing n'organise pas un accueil des enfants à la journée entière durant les petites vacances.

Comment faire lorsque les 2 parents travaillent, et qu'ils n'ont pas autant de congés que leurs enfants, ni aucune famille à proximité pour les garder ? De plus, embaucher une garde à domicile pour 5 matinées par semaine est une solution financièrement beaucoup trop onéreuse.

Des changements sont-ils prévus sur ce point pour cette nouvelle année 2013/2014 ?

Bien cordialement

 

•Réponse du 04/09/2013

Bonjour Madame,

Nous comprenons que des parents isolés qui travaillent puissent éprouver des difficultés pour gérer l'emploi du temps de leur(s) enfant(s) lors des petites vacances. C'est la raison pour laquelle la Ville s'est progressivement organisée pour accueillir peu à peu des enfants à mi-temps durant ces périodes.

L'effort financier consenti n'est pas négligeable et il faut avoir conscience qu'une majorité de petites communes n'assurent pas le service mis en place à Maing parce qu'elles n'en ont pas financièrement les moyens.

L'organisation de nos ALSH correspond d'une part à notre budget et d'autre part au souhait du plus grand nombre qui estime que les enfants ont droit à un minimum de repos durant les périodes de congés scolaires et qui, de ce fait, se satisfait de ces activités à la demi-journée.

Naturellement, une minorité de familles (celles dont les deux parents travaillent et qui n'ont pas la possibilité de confier les enfant à une parenté, ce qui semble être votre cas) n'y trouve pas son compte... Mais il ne nous est pas possible de donner satisfaction à tout le monde dans tous les domaines. Il nous faut faire des choix pour optimiser nos dépenses sans augmenter la pression fiscale (le panel d'obligations faites aux collectivités et/ou de demandes fortes des habitants est de plus en plus étendu et nos moyens sont très loin d'évoluer au même rythme) et ce n'est pas chose aisée de faire face financièrement à l'entretien, aux réparations, aux aménagements des espaces publics,... Il faut bien savoir qu'il ne nous sera malheureusment pas possible d'envisager à court ou moyen terme d'aller au-delà de ce qui existe en terme d'ALSH, comme il faut que chacun se fasse à l'idée qu'une villle comme la nôtre ne pourra offrir tel ou tel service et que le choix de résider à la campagne, en dehors des "grandes" villes ou de celles qui disposent de ressources importantes, ne permettra pas de profiter des avantages de l'environnement sans pouvoir s'exonérer d'avoir à "subir" certaines contraintes (au niveau des transports en commun, des disciplines sportives accessibles, des activités culturelles,...).

Je sais qu'il existe dans d'autres villes des structures qui accueillent tout la journée les enfants (même non résidants) durant les petites vacances. C'est le cas notamment de la ville de Saint Saulve qui a un ALSH permanent de qualité et qui - peut-être - pourrait constituer une solution à votre problème de garde pendant ces périodes...

Regrettant de ne pouvoir vous donner satisfaction intra-muros sur le point que vous évoquez, mais espérant que cette piste pourra retenir votre attention, croyez, Madame, en l'assurance de nos salutations les meilleures.

 

•Question du 04/07/2013

Bonjour,

J'ai entendu parlé par les habitants de la commune de Maing que celle-ci a pour projet d'y construire une mosquée.

Pouvez-vous le confirmer?

Si oui quels seraient son emplacement et sa capacité d'accueil?

Merci d'avance pour votre réponse.

Cordialement

Un habitant Maingeois

•Réponse du 05/07/2013

Bonjour Monsieur,

La ville de Maing n'a aucunement l'intention de construire ou de faire construire une mosquée. Cependant des personnes ont déposé une demande de permis de construire et ont obtenu l'accord pour ce faire.

La construction de l'édifice aux abords de la résidence Air et Lumière est totalement du ressort du privé.

Bien cordialement

x x x

•Question du 04/03/2013

Bonjour,

Avant les vacances scolaires vous nous avez distribué un prospectus indiquant la verbalisation en cas d'arrêt sur la chaussée.

Tout d'abord, dans le code de la route il n'est précisé en aucun cas cette interdiction.

Ensuite, effectivement il existe un parking mais le problème n'est pas forcement de se garer mais d'en sortir des fois cela peut aller jusqu'à 20 min, quand on travaille on n'a pas forcement le temps.

L'idéal serait soit: la mise en place de feux tricolores  ce qui permettrait un dégagement plus fluide ou le déplacement du passage piéton trop proche du parking.

 

•Réponse du 08/03/2013

Merci Madame d'avoir consacré quelques instants à nous faire part de votre ressenti sur les problèmes relatifs à la "dépose des enfants à l'école".

Voici notre position sur ce sujet et je pense qu'elle est partagée par une majorité de nos concitoyens : Le fait d’arrêter son véhicule sur la chaussée bloque la circulation très dense à certaines heures d’entrée et de sortie des classes et ─ plus grave ─ le fait qu’un enfant descende, qu’il le fasse sans l’assistance de l’adulte et qu’il traverse la rue en dehors du passage protégé aggrave plus que sérieusement les risques qu’il encourt par rapport à la sécurité qui serait assurée si la sortie du véhicule se faisait sur le parking et la traversée de la chaussée sous la protection de l’agent en charge du passage piétons.

Si ces éléments ne vous convainquent pas et qu'effectivement vos horaires de travail vous obligent à ne pas perdre de temps, je ne peux que vous conseiller, d'abord dans l'intérêt de votre enfant et accessoirement pour ne pas être verbalisée pour entrave à la circulation, de ne plus procéder comme il semble que vous le fassiez actuellement, mais d'avancer de 5 minutes votre arrivée à l'école. Vous assurerez ainsi la sécurité de votre enfant et pourrez alors constater que la circulation est plus fluide et qu'il est beaucoup plus aisé de sortir du parking.

Bien cordialement

x x x

•Question du 05/03/2013

profitant des premiers beaux jours, j'ai longé le ruisseau de cantraine m'attendant au pire arrivé à hauteur du parking

je n'ai pas été déçu profitant d'un éclairage surdimensionné (il éclaire tout le pré et je défie quiconque de fixer cet éclairage à 100m une dizaine de secondes; 100 m étant la distance  qui sépare mon habitation de cet éclairage)une certaine jeunesse maingeoise vient s'alcooliser au fond du parking et par conséquent devient bruyante.

Que cette jeunesse s'alcoolise ,soit mais qu'il jette les bouteilles dans le pré c'est inacceptable .C'est plusieurs bouteilles vides (une vingtaine) que j' ai renvoyées côté domaine public (mais bien entendu pas sur le parking, le long de la clôture qui,au passage n'est toujours pas terminée puisqu'une ouverture existe toujours.

quelques bouteilles sont dans le ruisseau peut-être y a-t-il plusieurs catégories de maingeois quand on voit ce qui a été réalisé entre le parking etla propriété de  monsieur Guillez (ceci je le dis sans animosité

n'attendant aucune réponse mais des actes ,veuillez monsieur le maire recevoir mes salutations distinguées.

 

•Réponse du 07/03/2013

Merci d'avoir pris la peine de nous adresser ce courriel et, même si vous ne souhaitiez pas forcément une réponse, la voici néanmoins puisqu'à question publique, réponse publique.

Nous avons pris bonne note du contenu de votre mail et sommes conscients de ce qui peut se passer le soir ou la nuit dans le fond du parking.

Le portail qui va venir fermer le grillage et interdire le passage à d'autres que les services de la ville va être installé très rapidement, le délai nécessaire à sa réalisation, puis les conditions climatiques que nous avons connues ne nous ont pas permis d'agir plus rapidement.

Quant aux nuisances que vous nous signalez, elles viennent s'ajouter aux tags et dégradations que subit le domaine public et, comme vous, nous
déplorons ces comportements "imbéciles".

La demande de pouvoir installer une caméra dans le fond du parking a d'ores et déjà été déposée auprès des services préfectoraux. Dès que la vidéo
protection sera en service, je pense que nous pourrons constater une diminition des incivilités et des conduites répréhensibles en cet endroit.

Enfin, dernier point que vous soulevez dans votre courriel : sachez que tous les Maingeois sont bien considérés sur un même pied d'égalité. Le grillage
est posé sur l'espace public et nous semblait correspondre le mieux à l'environnement, le mur qui a été choisi pour clôturer le côté droit de la longueur du parking est en limite de propriétés et a été co-financé.

Bien cordialement

x x x

•Message du 31/01/2013

Un grand merci à toute l'équipe des services municipaux qui a salé régulièrement les rues

x x x

•Question du 23/01/2013

Bonjour,

La réforme des rythmes scolaires est enclenchée : comment le maire va-t-il la mettre en oeuvre :

ma fille aura deux ans révolus à la rentrée de septembre : pourra-t-elle intégrer l'école maternelle ? Une priorité sera -t-elle donnée aux résidents de Maing et aux parents travaillant tous les deux notre cas)
les enfants de l'école primaire iront-ils à l'école le mercredi matin ? et dans l'affirmative, quels seront les horaires de l'école au cours de la semaine ?

Merci de prendre le temps de répondre à ces questions qui méritent des réponses pour pouvoir concilier au mieux la vie professionnelle, la vie familiale et la scolarité des enfants.

Cordialement

•Réponse du 24/01/2013

Madame,


Merci tout d'abord de vous préoccuper de la vie de notre commune au travers de l'organisation de l'environnement scolaire.
A ce jour, seul un projet de réforme s'est fait jour. Il va, à compter d'une prochaine échéance, sans doute modifier les rythmes scolaires. Mais le décret d'application n'est toujours pas sorti, les orientations données par les autorités académiques diffèrent selon les région et, aujourd'hui, au niveau des collectivités, la seule certitude que nous pouvons avoir c'est que cette réforme aura un coût, même s'il est encore difficilement chiffrable.

Vous avez pu vous rendre compte qu'elle aura également un impact sur les missions et les conditions de travail des enseignants qui réagissent contre un manque de concertation et l'urgence souhaitée pour l'application des changements voulus par le gouvernement.

D'où un délai supplémentaire d'un mois (jusqu'à fin mars 2013) laissé aux collectivités pour décider de la mise en place de la réforme dès 2013 ou d'une demande de dérogation pour une application en 2014.

Dès que les modalités d'application seront enfin précisées par décret, une concertation commune-enseignants-parents sera organisée afin d'adapter au mieux les changements aux besoins des enfants et aux attentes et souhaits des uns et des autres.

En ce qui concerne la scolarisation de votre petite fille dès ses 2 ans, une réponse sera faite à la demande officielle que vous ne manquerez pas de déposer au moment opportun;

Mais il ne peut être question légalement de donner priorité à l'argument du travail...

A très bientôt pour la concertation à venir et merci encore de votre participation et de votre questionnement tout positif

x x x

•Message du 19/01/2013

Je suis tout-à-fait d'accord avec le message précédent.

Un grand merci et bravo aux équipes de la commune et aux élus concernés, pour les interventions de salage anticipées, rapides et aussi complètes.

Moi aussi je connais d'autres communes, plus importantes et sans doute plus riches, dont seules les grandes artères et les rues principales sont traitées. Les petites rues, les impasses et les résidences se débrouillent comme elles le peuvent.
Un bon point aussi pour les panneaux d'entrée de ville, mais il faudra continuer.

Une bonne année.

x x x

•Message du 16/01/2013

Je tiens tout particulièrement à féliciter et à remercier les agents des services techniques municipaux pour leur action et investigation à chaque tombée de flocons.

Toujours en vigilance, nos agents travaillent tard dans la nuit ou très tôt le matin pour que nous puissions circuler en sécurité.

La plupart des rues de Maing sont praticables de bon matin, contrairement à d'autres communes que je traverse chaque jour et où il faut parfois attendre 9:00 pour que les équipes se mettent au travail, on peut toujours attendre le dégel .

Merci à vous !

 

x x x

 

•Question du 07/01/2013

bonsoir,

serait'il possible de faire quelque chose contre la vitesse excessive rue émile zola beaucoup de véhicule descende comme des fous la rue,attendez vous qu'il y a un mort avant de faire quelque chose ,cela ne me dérangerai pas d'avoir un dos d'ane juste devant chez moi même devant mon entrée de véhicule

je vous pris madame,monsieur,d'agréer mes salutations distinguées

•Réponse du 08/01/2013

Merci Monsieur de vous préoccuper à juste titre des problèmes de sécurité, notamment ceux liés au non respect de la limitation de vitesse rue
Emile Zola.
Vos remarques et vos craintes rejoignent les nôtres et ne font que renforcer le questionnement que nous avons connu quant à la solution à apporter à ce problème.

bien naturellment, nous avons immédiatement pensé à la réalisation d'un ralentisseur, soit à l'intersection avec les rues Salengro et Barbusse, soit face à la place au Beurre...

Malheureusement cette option se heurte au problème lié à l'afflux d'eau venant du bassin versant en cas de forte pluie et au risque accentué d'inondation et, de ce fait ne peut être appliquée.

Comme la pose de coussins berlinois va provoquer des nuisances sonores difficilement supportables par les riverains dont les maisons bordent la rue, cette possibilité n'a pas non plus été concrétisée.

Nous envisageons - si les expériences menées par ailleurs s'avèrent concluantes - de positionner en cours d'année un radar pédagogique qui inciterait les automobilistes distraits, ou plutôt peu respectueux du code de la route, à "lever le pied".

Restant à votre écoute et vous remerciant de l'intérêt que vous portez à la vie de la commune,

Recevez, Monsieur, nos cordiales salutations

* * *

•Question du 18/12/2012

Bonjour

Il y a 5 ans environ, vous décidiez de mettre en impasse la rue Paul Lafargue moyennant des investissements importants: réalisation d'une fontaine, pavés autobloquants, arbustes,

Et voila que maintenant, vous décidez de mettre en sens unique cette rue !

Cette modification va, d'une part rien apporter aux habitants de cette rue; bien au contraire (circulation à grande vitesse malgré les chicanes, problème de stationnement, risque d'accident,problème livraison camion,...) et d'autre part va encore engendrer des dépenses publiques inutiles.

Il y a vraiment d'autres priorités. Quand je pense, que dans certaines rues les trottoirs ne sont pas aménagés, que certaines voiries communales sont fortement endommagés, que les chicanes récemment réalisées pour le stationnement rue de bantegnies sont dangereuses, les pistes cyclables de cette même non utilisées, j'ai du mal à comprendre le plan directeur d'aménagement urbain de la commune.

Il y a lieu de réaliser des aménagements utiles et durables pour la commune.

Cordialement

•Réponse du 20/12/2012

Madame, Monsieur,
Je suppose que vous n’avez pas eu la possibilité d’assister à la réunion d’information qui s’est
déroulée le 13 décembre dernier parce que je pense que vous auriez eu des réponses à la
plupart des points que vous soulevez dans ce courriel dont, cependant, nous vous remercions
puisqu’il prouve votre intérêt à la vie de la commune.
Certes, il y a quelque cinq ou six années, décision a été prise de mettre en impasse la portion
de la rue Paul Lafargue reliant la rue du Marais à la rue Anatole France du fait du
comportement de certains automobilistes irresponsables qui circulaient à vive allure dans cette
artère et, effectivement, nous avons souhaité embellir la placette ainsi réalisée, notamment en
y implantant une fontaine.
Il faut cependant se souvenir qu’à l’époque l’objectif était déjà de tenter de solutionner le
problème du stationnement dans le secteur ou tout au moins de mieux sécuriser les
déplacements des piétons en libérant notamment les trottoirs de la rue Anatole France des
véhicules qui s’y trouvaient garés. Et se rappeler également que nous avions alors entrepris
toutes les démarches pour acquérir l’immeuble abritant aujourd’hui un commerce pour
réaliser à sa place un parking et un passage pour raccorder la rue Anatole France à la rue Paul
Lafargue, celle-ci étant déjà prévue pour être en sens unique vers la rue du Marais.
Malheureusement, une « erreur » au niveau de l’Office notarial chargé du dossier nous a
interdit de mener ce projet à son terme et l’indemnisation qui nous a été accordée par le
Tribunal a permis de financer les aménagements de la placette.
Mais, depuis, le double problème du stationnement et de la déambulation sécurisée des
piétons demeure, comme il existe également dans la plupart des voies de la commune,
d’autant, qu’au fil des années, le nombre d’automobiles s’est fortement accru (il n’est plus
rare d’en dénombrer de 3 à 4 par domicile).
D’où le souhait de matérialiser les emplacements de stationnements et d’améliorer la
cohabitation entre piétons, cyclistes et véhicules.
Bien évidemment, les mesures nécessaires doivent être prises en privilégiant l’intérêt général
par rapport aux intérêts particuliers, ce qui, naturellement, peut déplaire à certains à cause de
contraintes mal vécues et ce, malgré le dialogue instauré et les remarques ou demandes
justifiées qui sont satisfaites à chaque fois que des dispositions sont possibles pour préserver
le bien être du (ou des) requérant(s).
Tout cela pour nous amener à constater que la rue Anatole France est ce qu’elle est et qu’on
ne peut envisager de pouvoir y créer suffisamment de nouvelles places de stationnement tout
en apportant aux piétons la sécurité qu’ils sont en droit d’attendre. D’où la proposition du
cabinet chargé de l’étude de revenir à l’idée de départ de mettre en sens unique, à partir de
ladite rue A. France, la portion de rue P. Lafargue évoquée plus haut et d’y créer des
emplacements supplémentaires de stationnement sans dépenses conséquentes autres que de la
peinture et le déplacement ou l’implantation de potelets de protection.
Le risque de vivre à nouveau le genre d’excès de vitesse comme ceux relevés il y a quelques
années n’a que très très peu de chances de revenir du fait que les véhicules entrants ne
pourront le faire que lentement et qu’ils n’auront pas la possibilité d’accélérer jusqu’à rouler à
une vitesse excessive du fait de la configuration de la rue. Quand à l’accès des camions de
livraison, il ne sera pas plus difficile qu’aujourd’hui puisqu’à ce jour, un poids lourd
s’engageant dans l’impasse ne peut que reculer pour en sortir, ce qui ─ reconnaissons-le ─
pose à l’évidence des problèmes certains de sécurité.
En ce qui concerne vos remarques plus générales sur les autres aménagements réalisés ou à
réaliser :  Maing comporte plus de 12 kilomètres de voies, ce qui se traduit par l’entretien
ou la création de 25 kilomètres de trottoirs. Au vu des possibilités financières de la commune
et en n’envisageant que les seuls travaux de voirie nécessaires à mettre ces trottoirs en
conformité avec les attentes, plus de 25 ans seront nécessaires… Si on y ajoute les chaussées
qui ne sont pas de compétence du Conseil Général, on peut rajouter une vingtaine d’années
supplémentaires pour tout réaliser et remettre en état celles qui ont été traitées au début de
l’opération… Mais on peut toujours rêver (la rue des Cordiers qui va être refaite en totalité sur
ses 700 à 800 mètres représente à ce jour une dépense de plus de 500 000 €)…
 Les aménagements de la rue Bantegnie, route départementale, correspondent aux attentes
du Conseil Général qui a la compétence au niveau de la sécurisation. En accord avec ses
services techniques, les chicanes de stationnement qui y ont été implantées pour réduire la
vitesse en complément des plateaux surélevés seront dotées (en amont de chacune d’elles dans
le sens de circulation) de balises et/ou de protections en dur afin d’obliger les véhicules à se
déporter même si aucune voiture n’est stationnée. Ces implantations occasionnent certes une
gêne pour les automobilistes, mais elles sont là pour obliger à ne pas rouler au-delà de la
vitesse autorisée et à céder la priorité aux véhicules roulant sur leur droite. La sécurité est à ce
prix…
 Enfin, en ce qui concerne les « pistes cyclables » sur cette même artère, il faut savoir que
ce ne sont justement pas des pistes cyclables, mais des zones partagées par les cyclistes et les
véhicules.
Avec l’espoir que ces explications auront contribué à ce que vous puissiez mieux comprendre
le « plan directeur d’aménagement urbain » ou à tout le moins le souci qui est le nôtre de faire
en sorte que chacun vive le mieux possible à Maing tout en respectant les autres et leur
sécurité et restant à votre écoute,
Nous vous souhaitons, ainsi qu’à tous les Maingeois, de très bonnes fêtes de fin d’année et
vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de nos salutations les meilleures.

* * *

•Question du 17/07/2012 :

Bonjour, Habitant Maing depuis maintenant 18 ans, j'ai déjà constaté à plusieurs reprises que la rue P V Couturier (côté canal ou côté TRITH comme on aime nous le faire remarquer) n'appartenait pas à la ville en ce qui concerne le nettoyage, l'aménagement des trottoirs et autres ; mes doutes ont été une fois de plus renforcés, ce Lundi 2 Juillet après-midi, ou j'ai pu voir, je dirais, un tracteur (de la ville) équipé d'une brosse qui nettoyait les caniveaux de la rue P V Couturier mais côté Maing. Un instant j'ai eu un espoir de la voir traverser le carrefour, mais non. Habituellement ce nettoyage est fait par une entreprise extérieure, mais toujours du même côté et également aux abords du carrefour du CD 40. Les trottoirs ont été entièrement refait avec des auto-bloquants de l'autre côté on se contente des cailloux rouges. Pourquoi cette différence de traitement, nous sommes des Maingeois d'un côté ou de l'autre du carrefour. Cordialement 

•Réponse du 17/07/2012 :

Bonjour Madame et/ou Monsieur , J'ai lu votre courriel avec intérêt. Il est vrai que vous pouvez certes avoir motif à vous sentir moins bien considérés que les autres Maingeois, mais ce ressenti n'est pas forcément totalement vrai ou alors, pas seulement du fait de la Municipalité. Je m'explique : --> La situation géographique du quartier, forcément un peu à l'écart du reste du village à cause de l'existence du CD40, donne déjà un sentiment d'isolement qui n'a pas qu'un côté négatif puisque cet isolement concourt au calme et à la tranquilité de ses habitants ; --> Comme j'ai déjà eu l'occasion de l'expliquer à d'autres administrés maingeois qui se plaignaient ou déploraient le fait que des aménagements sécuritaires ou d'embellissement ou de modernisation ne soient pas réalisés dans leur rue, la Ville a des moyens financiers limités et, de ce fait, la Municipalité est dans l'obligation de fixer des priorités à ses actions. L'une des toutes premières est d'intervenir d'abord sur les axes principaux où circulent ou déambulent le plus de véhicules et de passants. Pour rappel, les axes qui ont été rénovés sont l'axe CD 40 - Cimetière via Bantegnies, V. Hugo, J. Jaurès,..., l'axe CD 40 - Rond Point aux Cruches via P.V. Couturier et A. France et prochainement rue des Cordiers, rue Dangréau et quelques autres artères (dans le cadre des aménagements suite aux plans de stationnement et de circulation à venir) ainsi que la rue R. Salengro (sous maîtrise d'ouvrage Conseil Général). Ce ne sont - vous pouvez le constater - que des axes principaux d'entrée de ville ou de circulation. Le tour des autres secteurs viendra par après, la meilleure preuve est que la résidence Air et Lumière sera le prochain quartier concerné. Le prolongement de la rue P.V. Couturier de l'autre côté du CD 40 n'a pas été impacté par les travaux effectués sur la partie principale de ladite rue parce que le coût d'une intervention pour améliorer le quotidien de quelques dizaines de personnes alourdissait la facture globale bien au-delà de nos possibilités. Et il a fallu trancher, même si nous aurions aimé satisfaire les riverains dont vous faites partie. Mais ce n'est pas pour cela que vous êtes plus mal considérés que les habitants de nombreux autres secteurs de la Ville qui regrettent eux-aussi de ne pas bénéficier des améliorations qu'ils attendent... Mais, malheureusement, nous ne pouvons aller au-delà de nos moyens... Donc, une chose à la fois... --> Quant au fait que vous ayez constaté que la balayeuse s'arrêtait à l'intersection avec le CD40, c'est uniquement dû au fait que l'employé n'était pas en mesure de tout faire ce jour là et qu'il a fallu attendre que les conditions climatiques permettent de poursuivre le travail et que les diverses interventions à effectuer en urgence dans différents domaines libèrent les agents concernés. Mais l'opération est au programme de demain mercredi 18 juillet 2012 : balayage et nettoyage du prolongement de la rue P.V. Couturier ! --> Enfin, il faut bien reconnaître que certains locataires des logements de la rue ne participent guère à l'entretien des espaces dont ils sont pourtant responsables et pour lesquels ils sont tenus de procéder à l'arrachage des mauvaises herbes et au nettoyage du trottoir et autres canivaux... L'embellissement du secteur est également à l'étude pour que, dès l'an prochain, un fleurissement viennent agrémenter les réalisations qui seront faites. Patience donc et merci de vous préoccuper de notre ville et de la vie au quotidiens des Maingeois. Bien cordialement

 

 

* * *


•Question du 16/06/2012 :

Bonjour,

J'aimerais attirer votre attention sur le flux de véhicules empruntant chaque jour la rue Henri Barbusse comme raccourci et pour éviter les ralentisseurs de la rue Vanderbecq. Il y a quelques jours, nous avons pu entendre des pneus crisser dans la rue.

Un voisin m'a rapporté également une altercation entre un automobiliste trop pressé et une riveraine qui sortait de chez elle. Une autre s'est fait insulter car elle bloquait la circulation le temps de rentrer sa voiture au garage. Un autre encore s'est fait klaxonner.

Nous avons peur de l'accident à chaque fois que nous sortons nos voitures, et nous interdisons nos enfants de sortir de peur qu'ils se fassent renverser par un automobiliste. A certains endroits, le trottoir est absent d'un côté. De plus, l'autre trottoir est toujours occupé pour le stationnement des riverains, ce qui force les piétons à circuler sur la route, et les automobilistes à se déporter. Nous comprenons les contraintes en cas de mise en sens unique de cette rue, notamment pour les engins agricoles.

Le meilleur moyen pour sécuriser cette rue serait-il de la transformer en impasse, pour la sécurité des riverains ? La rue Vanderbecq, est bien mieux adaptée à la circulation : double trottoir, larges voies, stationnements). Cette solution serait peu coûteuse : une rangée de pots de fleurs en haut de la rue et un panneau signalétique en bas. Et le tout serait réversible.

N'attendons pas qu'un drame se produise pour agir.

Nous n'en sommes déjà pas passé loin.

•Réponse du 18/06/2012 :

Bonjour Monsieur,

Merci d'attirer une nouvelle fois notre attention sur les problèmes que connaissent les riverains de la rue Barbusse et les automobilistes de passage Ces difficultés ne sont pas nouvelles, mais jusqu'à présent les adhésions à un projet de sens unique n'ont jamais été majoritaires Mettre la rue en impasse n'est pas acceptable ni techniquement, ni légalement (notamment à cause du retournement)

Ce mercredi soir à 18 H se tient une réunion publique sur le plan de circulation et de stationnement qui sera mis en place prochainement Le cabinet d'études privilégie le sens unique avec des "écluses de stationnement" sur la chaussée afin de limiter la vitesse et un cheminement piéton.C'est la solution qui sera proposée à l'assentiment des riverains

Dans l'attente de vous voir à cette première réunion de présentation globale avant une prochaine plus détaillée et plus spécifiquement consacrée à votre secteur.

Bien, cordialement

 

 



•Question du 12/04/2012 :

bonjour.

je viens vous demander quand le policier municipal va t il se decider a verbaliser pour le stationnement illicite devant les ecoles a la rentree ou a la sortie des classes (9heures.midi.14heures.17 heures.)

je pense que le parking  qui a coute assez cher n est pas faituniquement pour promener les chiens

merci de votre reponse en esperant que cette demmandene retera pas au point mort

•Réponse du 12/04/2012 :

Bonjour,

Le policier municipal a consigne de verbaliser les contrevenants après avertissement.

Seule difficulté : la Ville de Maing n'a pas les moyens d'avoir plusieurs policiers municipaux et, comme tout salarié, notre policier municipal a un
horaire de travail (variable pour pouvoir intervenir à différents moments de la semaine).
La lutte contre les stationnements irréguliers ne constituant qu'une partie de son travail hebdomadaire, il ne peut être présent à chacun des créneaux
horaires...

Mais je pense que, parallèlement à la mission du policier, la lutte contre les incivilités et les comportements répréhensibles durant les temps d'entrée et de sortie d'école fait également partie des problèmes que les parents d'élèves se doivent d'évoquer en conseil d'école pour éventuellement mener une (des) campagnes de sensibilisation au respect du code de la route auprès de l'ensemble des parents de l'école puisque ce sont ceux-ci qui sont concernés...

Bien cordialement

 

 



•Question du 26/03/2012 :

bonjour,

monsieur j'aimerai attirer votre attention sur les dépôts sauvages d'ordures que ce soit les canettes ou papiers qui jonchent le bord des routes ,ou les sac poubelles,matelas,et pièces de voitures  en tous genredans les chemin de terre de la commune (l'exemple le plus flagrant et l'etat du chemin ou se trouve la centrale électrique de la sncf ,avant le pont )c'est devenu une déchèterie à ciel ouvert!!!je vous invite a allez vous y promener afin de constater l'ampleur du problème par vous même!
Vous me répondrez certainement que vous ne pouvez pas être derrière chaque individu,mais dans ce cas avez vous une solution a proposer ou baissez vous simplement les bras,et laissez vous libre cour au dépôt d'ordure sauvage au sein de la commune? comptez vous faire ramassez les tonnes de déchets ou comptez vous les laissez la ou il sont ???? vous remerciant par avance de votre réponse et espérant bientôt retrouver des chemins ou l'herbe pousse mieux que les canettes et sac poubelle!!

coordiallement

•Réponse du 26/03/2012 :

Madame, Monsieur,

Je comprends votre exaspération à propos du problème de dépôts d'immondices divers à proximité ou sur le territoire de la commune.

Nous la partageons au moins aussi intensément que vous la ressentez puisque nous devons prendre au quotidien les mesures de nettoyage que vous semblez nous reprocher de ne pas décider.

Je vous rappelle que nos services doivent gérer plus de 12 km de voieries. Le travail d'enlèvement des dépôts sauvages et de nettoyage sur l'ensemble de la Ville n'est pas le seul travail que nos agents ont à exécuter, qu'il leur faut réaliser toutes les autres opérations d'aménagement, d'entretien, de mise en conformité,...

Il est évident que ni les élus, ni encore moins les employés communaux, ne peuvent être tenus pour responsables des incivilités et des comportements inadmissibles des uns et des autres.
Vos reproches et votre ressenti devraient être davantage destinés à ceux qui polluent la nature et/ou les espaces publics.

Pour notre part, nous nous efforçons d'intervenir le plus souvent possible : cannettes et papiers sont ramassés quotidiennement dans le village. L'enlèvement des autres détritus se fait régulièrement sur les espaces publics en dehors de la ville. Les dépôts sur les espaces privés (EDF, SNCF,...) ne sont pas de notre compétence, mais il nous arrive assez fréquemment de les retirer.

Que toutes ces interventions ne suffisent pas, c'est possible, mais nous faisons le maximum, sachant par contre que le nombre d'incivilités et le fait de se débarrasser de ses ordures n'importe où sont en augmentation constante...

Espérant votre compréhension

Bien cordialement

 


•Question du 02/03/2012 :

Bonjour,aurons nous bientôt du très haut débit à MAING ? Cordialement.

•Réponse du 02/03/2012 :

Monsieur,

A ce jour, nous n'avons pas de perspectives positives à court (ni à moyen) terme pour que nous puissions bénéficier du haut débit sur Maing Sans faire de pub pour cet organisme, et sans informations vraiment précises sur la qualité de son offre et les garanties proposées, vous pouvez peut être consulter l'offre proposée via internet par "tooway" pour du haut débit par satellite pour un coût mensuel - semble-t-il - d'une trentaine d'euros...

Cordialement

 

 



•Question du 01/03/2012 :

Bonjour,

Merci d'avoir répondu à ma question. Je voudrais simplement ajouter que je ne demande pas le déplacement de la rangée de plots de quelques centimètres mais seulement celui qui a été heurté et qui risque encore d'y être. Cela ne devrait gêner en rien la sécurité des piétons.

De plus , celui dont je parle serait aligné avec les autres. Vous pouvez vérifier par vous-même, il est facilement reconnaissable maintenant. Aussi,je me suis mis à cette place de parking parce qu'elle était libre. Je crois savoir pourquoi maintenant ! Faut-il se garer une fois à cet endroit et heurter ce plot pour se dire qu'il faudra se garer plus loin la prochaine fois (comme vous le dites)? Alors, à quoi sert cette place ? Peut être aux voitures de petits gabarits, me direz-vous ?

Si c'est le cas, il serait judicieux de mettre un panneau ou autre possibilité,la réserver au personnel de la mairie qui fréquente quotidiennement le parking et qui a donc l'habitude.

Bien cordialement

•Réponse du 02/03/2012 :

Bonjour Madame ou Monsieur,

Nous avions bien compris que votre demande initiale ne concernait qu'un seul des plots et, sans entamer de polémique, nous croyons que la réponse qui vous a été faite reste la mieux adaptée.

En outre, il nous faut préciser qu'il n'est pas possible de faire de réservations de places à l'usage de certains utilisateurs (sauf en ce qui concerne les places réservées à juste titre aux personnes handicapées ou à mobilité réduite).

Bien cordialement

 

 



•Question du 29/02/2012 :

Bonjour,

Sacrés plots sur le parking face à la mairie !!! Certes, il y a deux problèmes réglés : la sécurité des piétons et le stationnement abusif des voitures le long du distributeur de billets.

Mais... Aujourd'hui, je veux me garer sur le parking pour retirer de l'argent en faisant bien attention au plot blanc sur la chaussée et aux plots marrons sur le parking et stationne donc à la première place à gauche. C'est étroit quand même...

En repartant, je sors de mon stationnement en faisant bien attention de ne pas accrocher les plots à ma gauche et à ma droite et CATASTROPHE.

Je suis en rage. J'ai accroché le premier plot(côté distributeur)et biensûr abimé ma voiture. S'il vous plait, ne serait-il pas possible de décaler de quelques centimètres ce plot ou de condamner cette première place de parking sans créer une polémique ?

Bien cordialement



•Réponse du 29/02/2012 :

Madame, Monsieur,

Je comprends tout à fait que vous soyez déçu(e) et même très certainement mécontent(e) d'avoir heurté avec votre voiture un des plots destinés à interdire les stationnements anarchiques.

Il est par contre plus difficile d'abonder dans le sens de votre demande, un déplacement de quelques centimètres risquant d'être insuffisant pour d'autres chauffeurs de véhicules plus encombrants et de reculades en reculades, le retrait pur et simple de ce plot (d'autres également peut être en fonction des diffcultés des uns et des autres) pourrait s'avérer indispensable pour convenir au plus grand nombre et nous ramener au stade des stationnements gênants que nous avons souhaités éliminer.

Il semble que la mesure la mieux adaptée est que les conducteurs qui craignent d'endommager leur voiture (et le plot ?) se garent sur un emplacement où les risques sont moindres...

Espérant que vous comprendrez la logique et le bien fondé de cette réponse,

Recevez nos cordiales salutations

 


•Question du 13/02/2012 :

Bonjour,


Ne serait-il pas judicieux d'entreprendre une réflexion sur la possibilité de mettre certaines rues en sens unique afin de permettre un stationnement plus aisé et une circulation des piétons plus sûre car il faut souvent quitter le trottoir pour marcher sur la chaussée ! Je prendrai comme exemple les rues L. Rucart et Salengro , Barbusse et bien d'autres.


Merci de bien vouloir prendre ma demande en considération



•Réponse du 14/02/2012 :

Bonjour et merci de vouloir attirer notre attention sur les problèmes de circulation liés aux stationnements (et/ou l'inverse).

Vous avez pu constater à la lecture du dernier Bulletin d'Informations Municipales que nos préoccupations rejoignaient les vôtres puisque nous avons lancé une procédure d'appel d'offres pour recruter un cabinet qui aura en charge l'étude du stationnement sur l'ensemble de la commune avec, en parallèle, une proposition d'un plan de circulation accompagnant les mesures préconisées pour une cohabitation sécurisée des piétons, des cyclistes et des véhicules à moteur.

Les candidatures seront examinées à la fin de ce mois et le cabinet choisi pourra se mettre au travail dès le début du printemps. Ses conclusions seront présentées aux Maingeois pour validation et mises en place dès que possible (traçage des emplacements de stationnement, des zones d'interdiction de stationner, installation des signalétiques verticales et horizontales,...).

Bien cordialement et restant à votre écoute

 



•Question du 24/01/2012 :

Bonjour,

Suite à ma question du 04/05/2010 concernant la vitesse dans la rue du 19 mars 1962 où la réponse a été de s'entretenir avec les riverains pour la réduire, nous sommes rassurés, nous qui habitons de l'entrée à la moitié de cette rue qu'elle soit enfin ralentie par le seul moyen des stationnements d'un  camion et d'un autocar qui ne gênent en rien la visibilité mais seulement l'allure phénoménale de certaines voitures!!!

Aussi, cela fait donc bientôt 2 ans que je vous ai écrit concernant les trottoirs qui sont toujours en terre.

La réfection des trottoirs de la rue du 19 mars 1962 est-elle en projet? Si oui, quand?

Bien cordialement

 



•Réponse du 24/01/2012 :

Nous comprenons bien volontiers votre impatience quant au fait que les trottoirs de la rue du 19 mars n'ont toujours pas été refaits alors que pratiquement 2 ans se sont écoulés depuis votre premier mail...

Mais en fait, ce délai ne représente qu'un seul exercice budgétaire, celui de l'année 2011...
Et je vous rappelle ce qui vous avait été répondu à l'époque : "Sur le point que vous évoquez dans la deuxième partie de votre e-mail, nous partageons bien volontiers votre souhait de voir votre rue aménagée de trottoirs bitumés, mais nous ne pouvons faire qu'avec les moyens financiers dont nous disposons. Comme ils sont limités, nous devons, comme tout un chacun à son niveau, faire des choix, déterminer des priorités, patienter pour mener à bien les projets lourds, gérer le quotidien, le vieillissement du patrimoine, réparer les dégâts occasionnés par des événements imprévus,...
Même si nous avons conscience de certains manques, de certains besoins d'aménagements, nous ne pouvons tout traiter. Au niveau des voieries, nous avons décidé de prioriser un axe majeur de circulation qui va du CD 40 au cimetière en passant par les rue Bantegnies, V. Hugo, J. Jaurès,...
Les autres voies devront malheureusement attendre leur tour en fonction de l'intérêt qu'elles présentent pour le plus grand nombre et/ou des nécessités absolues qui pourraient se faire jour, ce que nous regrettons parce que nous aimerions pouvoir donner satisfaction à tous dans les meilleurs délais... "

Vous pouvez constater à la relecture de cette réponse d’alors qu’il était impossible de vous donner satisfaction dans un laps de temps aussi court.

Aujourd’hui, malheureusement, nous ne pouvons de nouveau que vous demander de patienter encore : la programmation 2012-2013 va porter notre effort financier sur la rue des Cordiers ─ très passante et dans un état lamentable ─ et la résidence Air et lumière où des aménagements s’imposent.

Cela nous reporte très certainement au mieux (sauf opportunité non prévisible à ce jour) en 2014, ce qui correspond aux prévisions sou tendues dans la réponse rappelée ci-dessus.
Et, encore une fois, nous regrettons sincèrement de ne pouvoir aller plus vite dans l’avancée de l’aménagement de la commune…

En ce qui concerne la vitesse dans votre rue ─ et toujours en référence à notre réponse de la mi-2010 ─ aucun groupe de riverains n’a, semble-t-il, pris les choses en mains pour mettre chacun devant ses responsabilités (en sollicitant éventuellement l’aide et le soutien de la Municipalité).
Le stationnement du poids lourd et de l’autocar qui semble obliger les automobilistes à « lever le pied » ne donne cependant  pas satisfaction à tous les riverains puisque certains s’en plaignent et nous demandent de trouver une solution pour que ces véhicules se garent en un autre lieu…
Sachez toutefois qu’une étude est lancée avec un double objectif : régler le problème global du stationnement dans la commune (dont, si possible, celui des véhicules lourds et encombrants) et décider quel aménagement (quelle solution) est le (la) mieux approprié(e) pour réduire la vitesse rue du 19 mars.
Vous serez naturellement concertés.

Bien cordialement

 



•Question du 16/01/2012 :

Sacrée rue Vanderbecq... 1 pas en avant 2 pas en arrière... Voici la pensée des riverains !!!
Combien a-t-il été nécessaire de dépenser les deniers publics pour discuter et décider d'installer des berlinois, des panneaux de signalisations (dos d'Ãne et limite 30km/h) dans le but de ralentir les usagers motorisés de la route ?
En son temps, c'était la solution -démontable - pour les courses cyclistes. Aujourd'hui, il n'y a plus de courses cyclistes, il n'y a plus berlinois, il n'y a plus de signalisations.
Nous n'évoquerons pas le problème des STOP ni des PASSAGES PIETONS
Nous proposons de rebaptiser cette rue en RING VANDERBECQ ; d'oter les stops, supprimer le peu de piétions et d'installer des glissières de sécurité.
Les usagers de la route pourront faire rugir leurs 4 et 6 cylinfres en toute sécurité.
Dire les choses avec un peu d'humour pour les rendre agréables.

A vous lire.

Cordialement.

•Réponse du 16/01/2012 :

Merci de votre mail, c'est une indication supplémentaire du ressenti de certains Maingeois, même s'il est un peu acerbe tout en se voulant humoristique ...
C'est plus que difficile de contenter tout le monde : sont favorables aux coussins berlinois les Maingeois qui ne les ont pas devant chez eux. N'en veulent absolument plus, ceux qui doivent les supporter devant leur porte.
S'en moquent éperdument les chauffards qui, coussins berlinois ou pas, roulent à des vitesses plus qu'excessives au mépris de tous.
D'autres éléments sont en outre à prendre en considération : les poids lourds et les motos ou scooters ne sont pas gênés par ce type de ralentisseurs et les camions à vide font un bruit difficilement supportable lorsqu'ils passent sur l'obstacle ; les coussins berlinois vieillissent mal et, au fil du temps, il se créée du jeu entre le revêtement et le coussin et les vibrations engendrées par le passage des voitures occasionnent également un bruit qui finit par être pénible pour ceux qui l'entendent à longueur de journée...
La solution que nous avons choisie est de réaliser deux plateaux ralentisseurs (comme celui en face de l'entrée du cimetière) - au niveau de l'accès au Franc Manteau et de la pâture Ramez - pour obliger tous les types de véhicules à ralentir et réduire ou supprimer les nuisances évoquées ci-dessus. La mise en place est prévue pour cette année, dès que le Conseil Général nous donnera le feu vert (c'est une route départementale). Comme vous l'évoquez, ce choix n'a pas été fait initalement à cause des courses cyclistes que nous souhaitions conserver.
Quant aux panneaux, pas d'inquiétude ils seront réutilisés. Pour les passages piétons, leur réalisation sera effective au printemps prochain.
Espérant vous avoir apporté les informations que vous souhaitiez avoir et vous assurant de notre écoute et de notre souci de veiller à la sécurité et à la tranquillité de tous,
Bien cordialement

Madame,

Merci d'avoir exprimé votre avis et de nous faire part de votre satisfaction quant aux mesures qui ont été prises.
C'est toujours intéressant d'entendre ou de lire les réactions et remarques des Maingeois sur les interventions qui sont faites. Les dispositions et aménagements que nous mettons en place ou que nous réalisons, lorsqu'ils n'ont pas pour seul objectif la sécurité des Maingeois, l'ont néanmoins toujours de manière sous-jacente et tiennent bien

 



•Question du 26/12/2011 :

Bonjour,

Suite  à votre dernier bulletin d'informations municipales,je tiens à vous encourager dans le plan des travaux à réaliser,concernant la vitesse et le stationnement.Le stationnement, justement c'est pour cela que je vous interpelle.

Habitant la rue du 19 Mars 1962.Je suis surpris de voir un camion avec remorque,un autobus,plusieurs voitures en état de délabrement avancé tout ceci sur le trottoir.

Sans compter le risque d'accident,il y a la gêne visuelle que ça occasionne.J'envoies cette requête au nom de beaucoup de mes voisins.

J'espère que mon courrier retiendra toute votre attention,

bonnes fêtes de fin d'année.

•Réponse du 26/12/2011 :

Bonjour

merci d'avoir bien voulu nous signaler ces quelques gênes qui devraient être évitées lorsque les places de stationnement seront matérialisées....

En attendant, le gardien de police va se rendre sur place afin de vérifier si ces véhicules sont en infraction.
Qu'il soit ou non amené à verbaliser, il prendra contact avec leurs propriétaires afin d'étudier avec eux les dispositions à prendre pour réduire les nuisances actuelles.

Restant à votre écoute.

Bien cordialement

 



•Question du 24/11/2011 :

je tenais particulièrement a remercier l'ensemble de la mairie car enfin ce que j'ai demander concernant les sorties d'école ont été faites je vous en remercie  ( un problème en moins )

•Réponse du 25/11/2011 :

Madame,

Merci d'avoir exprimé votre avis et de nous faire part de votre satisfaction quant aux mesures qui ont été prises.
C'est toujours intéressant d'entendre ou de lire les réactions et remarques des Maingeois sur les interventions qui sont faites. Les dispositions et aménagements que nous mettons en place ou que nous réalisons, lorsqu'ils n'ont pas pour seul objectif la sécurité des Maingeois, l'ont néanmoins toujours de manière sous-jacente et tiennent bien naturellement compte de l'opinion des personnes directement concernées.
Seul bémol : nos moyens financiers limités qui nous obligent à déterminer des priorités et à surseoir aux travaux jugés moins urgents ou trop onéreux pour être effectués dans l'immédiat.
Néanmoins, nous avons la volonté de continuer à aller de l'avant en concertation avec l'ensemble des Maingeois.

Merci encore de votre courriel
Bien cordialement

 



•Question du 23/11/2011 :

Le principe de laïcité c'est quoi ?

C'est ce qui nous permet de vivre ensemble, de partager ou pas des modes de vie, de croire ou de na pas croire en certaines idées, sans que cela nous soit imposé ou que nous l'imposions aux autres.

Or, je me rencontre, que l'on demande à mon enfant scolarisé à la maternelle de Maing, de participer à toutes les fêtes religieuses catholiques.
A savoir, la Saint Nicolas le 06 décembre prochain, la fête de Noël le 13 décembre et pâques au mois d'avril. Je constate également que tous les vendredis, vous servez du poisson à la cantine.
En revanche, rien sur Hanoukka (fête religieuse juive), rien sur l'Aïd (fête religieuse musulman).
Il serait utile de faire connaître aux enfants, qu'il existe d'autres fêtes religieuses que les fêtes catholiques, pour que nos enfants ne se sentent pas différents.

Pour l'aid, Cela pourrait ce traduire par une distribution de gâteaux orientaux, de thé . Juste un moment de partage. Et pour Hanoukka, il serait possible d'allumer une bougie et d'offrir ou de faire fabriquer une toupie aux enfants.

Donnons, a nos enfant une ouverture d'esprit et de tolérance!

•Réponse du 24/11/2011 :

Madame ou Monsieur,

C'est un point qui est périodiquement soulevé sur un plan national... Et, effectivement, c'est une option qui concerne l'ensemble du système éducatif.

Le Maire n'a pas compétence pour intervenir dans ce domaine qui relève de l'Education Nationale.

Seule les autorités Académiques pourraient agir afin d'orienter les traditions dans le sens de votre souhait.

Cordialement

 



•Question du 11/11/2011 :

Bonjour,

Alors moi je vois que tous le monde parle pour sa petite personne, monsieur le maire ne peux pas gérer chaque probleme personnel, je pense qu'on doit parler pr l ensemble de la ville. Monsieur, moi je trouve et apres avoir discuter avec grand nombre de parent que les sorties d'ecole se passent tres tres mal. Les enfants allant a l'ecole maternelle, je ne comprend pas que l'on doient passer par la route au niveau de la primaire pr detourner la sortie ou les parents sont etaler ds le trottoire alors que quand je vois que des parking fait face a la mairie que je trouve super, des professeurs eux ont  un parking priver a la primaire alors que l'on pourrai envisager que les parents attendent les enfants sur ce parking. Deuxiement des passages pietons il n y en a pas qu'un?. Moi qui est travailler pour la ville de trith eux ont une personne qui font traverser les enfants sur chaque trottoire alors pourquoi n'y a t'il personne qui fait traverser la rue dangreaux et d'avoir foutu je dis bien malheureusement foutu un passage pietons en plein virage ou des cons aussi se permette de sy garer.Plusieurs enfants ont deja faillit se faire ecraser alors on dis qu'il n y a pas de travail alors engagé des personnes pr la securité

merci

•Réponse du 14/11/2011 :

Madame,

Merci de votre message.

Comme vous, nous avons la préoccupation de la sécurité des Maingeois et notamment celle des plus jeunes.

Les aménagements réalisés, tout particulièrement aux abords de l’Hôtel de Ville et des écoles, vont dans ce sens :
-Un seul passage protégé pour la traversée de la chaussée (géré par un personnel municipal) bien mis en sécurité par « l’évitement » conçu tout particulièrement pour diminuer très sensiblement la vitesse des véhicules ;
-Création d’un parking de près de 100 places pour éviter les arrêts anarchiques et dangereux aux heures d’entrée et de sortie des classes (le policier municipal y veille et à pour consigne de sanctionner en cas de besoin) et permettre le stationnement des véhicules non seulement des parents mais aussi de l’ensemble des enseignants des deux écoles, ce qui libère effectivement la cour de l’école primaire et rend l’espace disponible pour que les parents puissent y attendre les élèves.

Malheureusement, il ne nous est pas possible de mobiliser plus d’agents municipaux qui sont retenus par d’autres tâches, ni d’employer des personnes en contrat (la très très forte diminution des autorisations d’embaucher des Contrats Uniques d’Insertion ne nous le permet pas).

Il n’est pas concevable, avec les moyens financiers qui sont les nôtres absolument pas comparables à ceux de la Ville de Trith Saint Léger que vous prenez en exemple d’assurer la surveillance d’autres passages protégés, sauf à ce que des personnes bénévoles se proposent pour le faire (les volontaires sont les bienvenus…).

Bien cordialement

 



•Question du 27/08/2011 :

Bonjour et merci d'avoir mis en place ce site pour permettre aux Maingeois de vous faire part de leurs préoccupations.

J'ai pu y constater sur ce site que des projets sont en cours pour la rue Salengro qui reçoit un flux important de véhicules. Nous avons constaté, au cours des quelques dernières années, que les automobilistes prennent de plus en plus souvent la rue Henri Barbusse à la suite de la rue Roger Salengro, comme un raccourci pour rejoindre la rue Vanderbecque et pour éviter le ralentisseur de la rue Vanderbecque.

Le soucis est que la rue Henri Barbusse est étroite et dotée d'un seul trottoir (étroit qui plus est). Elle ne me semble pas du tout adaptée à une circulation aussi intense. D'autant plus que beaucoup d'automobilistes roulent souvent très vite. Pour en avoir discuté avec de nombreux riverains, ils se sentent de moins en moins en sécurité dans cette rue.

Personnellement, il m'est très difficile de sortir de mon garage qui se trouve du côté sans trottoir car la visibilité est réduite et que les automobilistes montent souvent à toute allure.

La solution la plus simple pour réduire le risque me semblerait de la mettre en sens unique et d'ajouter un trottoir du côté ou il n'y en a pas.

La rue Vanderbecque devrait rester l'axe principal.

•Réponse du 29/08/2011 :

Merci à vous de vous préoccuper de questions qui touchent l'ensemble de la collectivité.

La mise en sens unique de la rue Barbusse dans le sens rue P. VANDERBECQ ---> rue SALENGRO est en effet une possibilité à laquelle nous avons pensé, mais qui - jusqu'à ce jour - n'avait pas retenu l'attention des riverains.

Dans un premier temps, si ce changement était validé par lesdits riverains, il serait nécessaire de créer les emplacements de stationnement en alternance d'un côté et de l'autre de la voie en réduisant significativement le passage de manière à casser efficacement la vitesse, sinon, les conducteurs, assurés qu'aucun véhicule ne viendra en face, n'hésiteront pas à rouler trop vite.

Dans un deuxième temps, en fonction des engagements financiers obligatoires qui pourraient se faire jour et des priorités auxquelles il faudrait faire face,  l'élargissement du trottoir pourra être envisagé.Nous mettrons sur pieds une réunion sur ce sujet dans les semaines à venir.

Bien cordialement

 


•Question du 09/06/2011 :

Bonjour,

J'habite la rue Vanderbecq et suis désolée que quelqu'un ait fait enlever les ralentisseurs sous pretexte que cela faisait du bruit. J'habite près d'un de ces ralentisseurs et même si effectivement cela faisait du bruit, au moins les gens ralentissaient. Maintenant certains passent comme des fous et cela devient dangeureux....
Pensez vous faire quelque chose pour remédier à ce problème : nouveaux ralentisseurs ou autres ...
Merci de votre attention et de votre compréhension.
Cordialement

•Réponse du 21/06/2011 :

Madame,
Votre remarque et votre demande ont retenu notre attention. Nous avons effectivement fait retirer les coussins berlinois du bas de la  rue Vanderbecq suite aux demandes répétées des riverains qui ne supportaient
plus les nuisances qu'ils affirmaient subir quotidiennement tout en sachant que les excès de vitesse allaient se multiplier (comme par le passé, ce qui nous avait amenés alors à la pose de ces coussins).
Cependant, nous avons déposé des dossiers auprès du Conseil Général (qui a compétence pour cette voie départementale) pour réaliser des plateaux ralentisseurs en dur et entrepris des démarches pour étudier si d'autres
solutions (complémentaires ou de substitution) pouvaient être réalisées dès 2012.
Nous restons naturellement à votre écoute
Bien cordialement

 

 


•Question du 27/05/2011 :

Bonjour,
J'habite  Maing depuis 1994,  Rue P V Couturier (côté canal) et je m'étonne qu'aucun travaux d'amélioration pour cette rue ne soit fait comme celà l'a été pour l'autre côté (goudronnage des trottoirs, pavés autobloquants pour les entrées de garage ou de cour, protection des trottoirs avec des petites barrières etc .....). Il n'y a aucun risque à
traverser le carrefour !!!! Nous en sommes encore au gravillons rouges que nous n'avons même pas besoin de réclamer régulièrement on en remet une couche.
En ce moment, que l'on aille de la Place Cuvellier, à la rue Victor Hugo ou la rue Bantignies tout est en train de se transformer.
Mais peut être que là ou je suis ce n'est pas Maing. Rassurez-moi

•Réponse du 21/06/2011 :

Madame, Monsieur,

Merci tout d'abord de votre intérêt pour les dossiers publics. Soyez rassuré : les riverains de la portion de rue PVC située au-delà du CD 40 ne sont pas les oubliés de la Municipalité.
Mais il faut savoir qu'il y a plus de 12 km de rues à Maing et qu'il est inenvisageable de solutionner rapidement tous les problèmes qui peuvent exister.
Nous sommes contraints d'établir des priorités et, effectivement, nos choix se portent en premiers sur les axes les plus fréquentés.
Comme à d'autres Maingeois (dont une majorité d'élus font partie), il ne sera pas possible de vous donner satisfaction à court terme.
Sauf à augmenter très sensiblement les impôts locaux (ce qui semble difficilement acceptable vous en conviendrez très certainement), nous ne pouvons agir que sur les urgences mettant en cause la sécurité et sur les axes concernant le plus grand nombre et nous le regrettons.
Espérant avoir apporté les précisions dont vous aviez besoin (même si elles ne répondent pas à votre attente) et restant à votre écoute pour étudier éventuellement les dispositions à prendre de manière à résoudre toute difficulté importante concernant des intérêts collectifs,
Nous vous adressons nos cordiales salutations

 

 

 

•Question du 06/01/2011 :

Que devient la rue Paul Langevin :

des aménagements ont été fait il y a quelques années au niveau des trottoirs, enrobé et pose de pavage devant les entrées des résidences maisétrangement la rue Paul Langevin n'a pas été doté de ces infrastructures.

En ces temps de neige et de dégel, les trottoirs sont boueux au point que l'ont pourrait se croire dans les champs! Il me semble urgent de faire quelque chose pour cette rue.

Merci par avance pour votre réponse.

Cordialement

•Réponse du 10/01/2011 :

Merci d'attirer notre attention sur l'état actuel de la rue P. Langevin.

Il est évident que le nécessaire sera fait pour remettre en état les chaussées et trottoirs détériorés par les intempéries.

Pour cela, il nous faut attendre un retour à une stabilité suffisante des
températures et des conditions atmosphériques.

Aujourd'hui, au niveau de l'ensemble des voieries, seules sont prises en urgence les mesures mettant en cause la sécurité des usagers.

En ce qui concerne des aménagement plus lourds d'embellissement et de modernité, nous sommes contraints de définir des priorités et, malheureusement, la rue Paul Langevin ne peut pas être programmée à court terme.

Bien cordialement

 

 


•Question du 08/09/2010 :

bonjour,

jeudi dernier, j'ai vu qu'il y avait une enquête publique ouverte pour l'aménagement de la rue salengro, trottoir et piste cyclable pour les collégiens allant vers Thiant. Mais le reste de la rue nécessiterait quelques aménagements pour casser la vitesse de cette rue fort prisée par les automobilistes pour joindre rapidement la cd 40 à la cd 958, oubliant qu'ils sont en ville! en particulier, le passage piéton devant la ruelle reliant la rue Salengro et l'Eglise nécessite au minimum des panneaux le signalant car il est dans une courbe donc manque de visibilité en venant de thiant et quand un piéton sort de la ruelle, les automobilistes sont surpris (pas tous car certains ne regardent jamais autour d'eux......).

cordialement

•Réponse du 09/10/2010 :

L'intérêt que vous portez à la sécurité de tous et en particulier celle des usagers de la rue Salengro rejoint le nôtre. Il est évident que dès que les travaux d'aménagement seront réalisés (chaussée, trottoir, piste cyclable), nous procédrons à la mise en place des équipements nécessaires pour réduire la vitesse des véhicules et minimiser les risques pour les cyclistes et les piétons après nous être, au préalable, concertés au cours d'une réunion avec les riverains concernés.
Bien cordialement

Le 1er Adjoint, B. SALADIN


Bonjour Monsieur,
Effectivement, la rue Salengro est une voie qui reçoit le flux de véhicules des rues A Delbecque, Barbusse et Zola. Voie bien large et "roulante". C'est pour cette raison que Monsieur le Maire a fait le siège du CG afin d'obtenir piste cyclable et trottoir et sécuriser ainsi les déplacements des élèves vers le collège. Pour casser la vitesse excessive des véhicules, il est prévu très prochainement de réaliser un plateau en enrobé en forme de T à l'intersection rue Salengro / résidence Rucart. Quant au passage piétons à la sortie de la ruelle, vous avez raison, placé en sortie de virage il mérite une attention particulière. Je proposerai en commission un aménagement permettant de le signaler et de le sécuriser.

cordialement
Bernard Bouchart
adjoint aux travaux

 



•Question du 06/05/2010 :

o lieu de faire des terrains de fleurs qui ne sont jamais entretenue, un parc a crotte pour chiens pk ne pas faire un beau parc de jeu pr les enfants en face de l'ecole la ou les mamans peuvent se detendre avec les enfants dans ce parc qui serai biens securise vue quil est loin de la route



•Réponse du 07/05/2010 :

Tout d'abord, merci à vous de vous préoccuper de la vie de la commune.

Je crois que c'est un peu excessif d'affirmer que les "terrains de fleurs" ne sont jamais entretenus... Par contre, comme vous, nous ne pouvons que regretter que des déjections canines polluent chaque espace vert et les trottoirs de la commune. C'est un problème d'incivilité et d'irrespect non seulement des lieux publics, mais aussi des autres habitants.

En ce qui concerne l'espace verdoyant au-delà du parking face à la Mairie, il est - comme tous les autres - un terrain apprécié de la gente canine (et de certains propriétaires de chiens). L'aménager en aire de jeux pour les petits nécessiterait une surveillance permanente pour qu'il ne soit utilisé ni à d'autres fins ni par d'autres personnes que ce à quoi et à qui il serait destiné.

En outre, un projet d'implantation de la caisse d'épargne sur ce site, ne permet pas d'envisager aujourd'hui son évolution en aire de jeux.

Il est cependant possible aux parents qui souhaitent voir leur(s) enfant(s) évoluer en sécurité, de les amener sur l'espace sportif  existant derrière la mairie, au bout de la rue de la Carroire, qui sera en outre très prochainement encore mieux équipé puisqu'un terrain de proximité va y implanté.

Bien cordialement

 

 

 

•Question du 04/05/2010 :

Bonjour,

Depuis quelques temps, je m'inquiète quant à la sécurité des enfants résidant rue du 19 mars 1962.

En effet, cela fera bientôt 1 an et demi que j'ai un 6ème chat;et oui, les 5 premiers s'étant tous faits envoler en l'espace de 6 mois par des voitures ne respectant pas du tout la limitation 50.

Pourquoi ne m'étez-vous pas de ralentisseurs dans cette rue? Attendez-vous que ce soit un enfant à la place d'un chat?

D'autre part, comme nous l'appelons,nous , résidents de cette rue "la rue des oubliés" quand pensez-vous nous faire des trottoirs?

Quand je vois dans certaines autres rues de notre commune que l'on rebitume des trottoirs ou même qu' on les aménage de pavés( roses), je suis choquée d'avoir encore des trottoirs de terre! Vous n'imaginez pas à quel point c'est désagréable de marcher sur ces trottoirs quand il a plu !!

Bien cordialement

•Réponse du 04/05/2010 :

Merci tout d'abord de bien vouloir attirer notre attention sur la rue du 19 mars 62.

En ce qui concerne votre remarque sur le non respect de la limitation de vitesse, comme la grande majorité des véhicules qui circulent sur cette voie sont celles des riverains et de leur visiteurs, je pense que c'est à chacun d'entre vous, résidants de la rue, d'assumer vos responsabilités, quitte à créer un comité de quartier avec les personnes qui se sentent concernées, comité qui pourrait mener - avec, si vous le souhaitez, l'aide de la Mairie - des actions d'information et de dialogue avec l'ensemble des riverains et faire des propositions qui recueilleraient l'approbation d'une majorité de personnes.

Sur le point que vous évoquez dans la deuxième partie de votre e-mail, nous partageons bien volontiers votre souhait de voir votre rue aménagée de trottoirs bitumés, mais nous ne pouvons faire qu'avec les moyens financiers dont nous disposons. Comme ils sont limités, nous devons, comme tout un chacun à son niveau, faire des choix, déterminer des priorités, patienter pour mener à bien les projets lourds, gérer le quotidien, le veillissement du patrimoine, réparer les dégats occasionnés par des événements imprévus,...

Même si nous avons conscience de certains manques, de certains besoins d'aménagements, nous ne pouvons tout traiter. Au niveau des voieries, nous avons décidé de prioriser un axe majeur de circulation qui va du CD 40 au cimetière en passant par les rue Bantegnies, V. Hugo, J. Jaurès,...

Les autres voies devront malheureusement attendre leur tour en fonction de l'intérêt qu'elles présentent pour le plus grand nombre et/ou des nécessités absolues qui pourraient se faire jour, ce que nous regrettons parce que nous aimerions pouvoir donner satisfaction à tous dans les meilleurs délais...

Restant à votre disposition, recevez nos cordiales salutations.

 

 

 

•Question du 29/04/2010 :

Madame, Monsieur, Maingeoise de naissance expatriée dans une autre région, j'ai eu l'occasion de venir visiter ma famille rue Pierre Vanderbecq à Maing récemment. Je suis allée me promener dans le village avec ma fille en poussette et il faut bien avouer que c'est le "parcours du combattant"!

Entre les trottoirs non macadamisés et les voitures garées sur ces trottoirs, ma seule solution était de nous promener directement sur la route. Plutôt dangereux, n'est ce pas?

De plus, la rue Vanderbecq étant beaucoup traversée par des personnes d'autres villages, ses trottoirs ne devraient-ils pas être propres et entretenus afin de donner une image positive de notre village aux passants?

D'où ma question : à quand des trottoirs macadamisés et convenables rue Pierre Vanderbecq?

Cordialement 
•Réponse du 29/04/2010 :

Merci Madame de continuer à vous soucier de l'image de votre ville de naissance et du bien être des Maingeois.

Nous sommes naturellement conscients qu'un certain nombre de points sont à revoir dans le village. Rien ne sera jamais parfait puisqu'il faut sans revenir sur l'existant pour l'améliorer ou lui rendre sa qualité initiale et, en concomitance, répondre à de nouveaux besoins.

Et cela avec les moyens financiers qui sont les nôtres, en évitant de demander des efforts supplémentaires aux Maingeois... Comme tout ne peut être fait, il nous faut donc définir des priorités et, en plus, tenir compte d'un certain nombre d'éléments incontournables... comme le fait qu'une bonne partie de nos voieries sont des routes départementales ,de la compétence du Conseil Général, sur lesquelles nous ne pouvons intervenir qu'avec son accord, sans subvention de l'Etat au motif qu'elles ne sont pas communales, et donc avec une importante part à charge ville.

Parmi les gros dossiers actuellement en cours au niveau des axes routiers, nous participons avec le Conseil Général à la création de trottoirs et d'une piste cyclable rue Salengro de manière à assurer une sécurisation maximale des jeunes Maingeois fréquentant le collège de Thiant et ne bénéficiant plus du transport scolaire gratuit ; avec l'accord du Conseil Général, nous mettons en place l'aménagement de l'axe CD 40 - Cimetière via la rue Bantegnies et le Centre Ville (chaussée, trottoirs, stationnements, arrêtsd'autobus,...) qui s'achèvera fin 2011.

Par après, nous prévoyons de refaire la rue des Cordiers (chaussée, trottoirs, aménagements de stationnements,...) qui est en piteux état... La rue Vanderbecq ne pourra très probablement pas être traitée avant 2014... d'autant que la réalisation en enrobé des trottoirs sera une opération très onéreuse... Il va malheureusement encore falloir patienter...

Bien cordialement

 

 

 

 

 

 

 

 

•Question du 02/03/2010 :

Bonjour,

Ce message est particulièrement adressé à la personne qui a en charge le site de la commune.
Parce que la vie de nos jeunes ne se fait pas intégralement dans notre ville ; pourquoi ne pas créer un espace blog dans lequel tout le monde pourrait s'exprimer sur ce qu'il fait en dehors de Maing ?

Beaucoup de jeunes ont des talents, il serait bien qu'il y ai un espace pour qu'il puisse s'exprimer voire être reconnu ...

Cordialement.

•Réponse du 02/03/2010 :

Bonjour et merci de vous intéresser à la vie communale et aux intérêts des jeunes maingeois

Dès la création du site, nous avons naturellement pensé à réserver à ces derniers un espace d'expression, mais nous avons malheureusement dû y renoncer parce que nous ne sommes ni en capacité technique, ni en capacité humaine de contrôler les écrits et les documents publiés sur ce genre de blog interactif alors qu'il est de la responsabilité d'un gestionnaire de le faire pour éviter toute dérive.

Si vous pensez qu'effectivement il peut être intéressant pour les Maingeois de pouvoir se contacter et d'échanger sur la toile, je pense que vous pourriez facilement leur faire connaître les coordonnées d'un site spécialisé sur lequel ils pourraient se regrouper.

Bien cordialement

 


•Question du 22/02/2010 :

je suis propriétaire dans la résidence le franc manteau et suis étonné que la mairie n'ait pas encore sécurisé les voies qu'elle comporte. en effet,certaines personnes roulent à vive allure (motos, voitures...) alors que des enfants s'amusent dans la résidence. parfois même ce sont des résidants!! ne peut-on pas mettre dos d'ane ... avant qu'un enfant soit tué?

•Réponse du 23/02/2010 :

Madame, Monsieur,

Merci de prendre contact avec nous pour nous signaler certaines des difficultés que vous rencontrez dans votre quotidien au sein de notre commune.
La sécurité des usagers sur la voie publique est l'une des priorités que nous nous sommes fixés et nous essayons au mieux d'apporter les réponses adaptées aux problèmes posés très souvent par l'incivilité ou l'inconscience de certains individus.
En ce qui concerne le cas particulier que vous évoquez dans votre courriel, il ne nous est malheureusement pas possible de mettre en place des aménagements appropriés parce que la résidence du Franc Manteau appartient au domaine privé et - qu'à ce titre - la Ville n'a pas compétence pour intervenir et apporter les améliorations qui, notamment, pourraient réduire les excès de vitesse constatés. Il semble évident que la vitesse excessive que vous constatez est le fait quasi-exclusif des résidents. Des rencontres entre habitants du quartier (sous l'égide d'une association à créer ? ou à l'initiative d'une ou de plusieurs personnes sans forcément établir un cadre statutaire ?) seraient certainement l'occasion d'évoquer ces problèmes entre vous et de faire prendre conscience aux personnes concernées du danger qu'elles font prendre aux autres...

Bien cordialement

 

 

•Question du 20/02/2010 :

Bonjour Mr BAUDRIN
Bonjour Mr le Maire

Que vois-je dans ma boîte aux lettres ce 20/02/2010 ?
HO LA MAINGEOISES ET MAINGEOISES
des boues toxiques !!! sur le territoire de la commune !!!

Comment ne pas réagir face à votre projet de stockage envisagé !
Vous savez bien que personnes ne veut de déchets chez lui.
Alors pourquoi envisager vous de le faire ?
Vous savez que l'esprit écologique se développe chez nos concitoyens.
Avons-nous le droit de vous laisser faire ?
Nous en avons le devoir.
Le respect de l'environnement doit être une priorité.
Si vous ne partagez pas cette esprit.
Nous le regrettons et en tirerons les enseignements nécessaires.
Un projet d'une commune écologique serait plus judicieux.
Vous auriez le soutien de tous.
N'allez pas dans le mauvais sens.
Montrez l'exemple.
Dans l'espoir de voir notre commune verte.
Cordialement.
Un citoyen.

•Réponse du 25/02/2010 :

Madame, Monsieur,

 

Merci tout d'abord de vous préoccuper de la vie de notre cité et du bien être de ses habitants.

Le numéro spécial de février du BIM (Bulletin d'Informations Municipales) apporte les réponses à votre questionnement, mais il apparaît important que les inquiétudes que vous exprimez dans votre courriel (et qui seront sans doute ressenties par d'autres Maingeois) puissent trouver écho sur la toile.

Pour ce faire, voici les éléments d’information dont il faut tenir compte :

1 - Les Voies Navigables de France sont propriétaires, sur le territoire de Maing de 65 hectares situés au bord de l’Escaut.

Depuis des décennies, ces terrains font l’objet de dépôts de boues non contrôlées issues du dragage du fleuve. Ils sont, depuis toutes ces années, inutilisables car pollués.

Les Maingeois vivent (et respirent) au contact de cette pollution, sans le savoir ou en occultant cette réalité.

2 - L’intérêt économique du projet de relier le bassin parisien au Nord de la France et à l’Europe du Nord par des voies d’eau permettant la circulation des péniches de très gros gabarits est reconnu par tous, quelles que soient les convictions politiques des uns et des autres.

Pour ce faire, il faut notamment procéder au désenvasement et à l’élargissement du canal Condé-Pommeroeul et donc, soit traiter, soit stocker les boues recueillies.

Comme le traitement industriel d’un tel volume n’est pas possible à court terme, décision a été prise par les autorités de retenir pour être lieu de stockage vingt deux des soixante cinq hectares appartenant à VNF sur le territoire de MAING, charge à la commune de modifier son Plan d’Occupation des Sols (POS).

3 - Les boues seront acheminées par péniches du lieu de dragage au lieu de stockage avec leur humidité et déposées bord à canal.

Elles seront stockées dans une zone bien précise, reconnue et délimitée des terrains de VNF.

Contrairement à ce qui se passait jusqu’à cette année, le dépôt de sédiments bénéficiera désormais des mesures environnementales déterminées par des organismes d'études autorisés.

Le niveau de pollution de ces boues ne dépassera pas celui de celles retirées du réseau fluvial existant et encore moins de celles qui ont déjà fait l'objet de dépôts sur ces terrains.

4 - Ces boues sont classées en catégorie 2, c'est-à-dire qu’elles ne nécessitent aucune disposition spécifique de confinement. Cependant, par précaution (pour éviter tout risque de pollution du sous-sol), la Municipalité a exigé et obtenu la pose, sous la couche de dépôts, d'une géo-membrane soudée pour un coût de 2 millions d'euros.

5 - Les eaux utilisées pour les ressuyages de ces boues seront récupérées dans un bassin étanche. Elles feront l'objet d'une décantation, puis, préalablement à leur rejet au canal, des analyses seront effectuées et seules les eaux respectant les seuils de qualité définis dans l'arrêté d'autorisation au titre de la loi sur l'eau seront rejetées dans le fleuve.

6 - Ces dépôts ainsi confinés seront ensuite recouverts d’une épaisse couche de terre noble et ces zones seront reboisées.

7 - Enfin, il faut savoir que si la Municipalité n’avait pas consenti à ce que le stockage contrôlé de ces boues se fasse pour partie sur notre territoire, les Maingeois auraient continué à subir, sur les terrains de VNF, le déversement non surveillé de toutes sortes de vases dont le degré de pollution aurait pu s’avérer bien plus inacceptable que celles qui feront l’objet de cet enfouissement sécurisé.

 

 

Il est déplorable que certains soi-disant bien intentionnés, sous couvert d’une motivation écologique  diffusent, dans un but purement politique, des informations suscitant l’inquiétude parce que partiales, tronquées et erronées.

La Municipalité a en tous domaines le souci de préserver le bien être, l’intérêt, la sécurité et la tranquillité de l’ensemble des Maingeois et toutes ses décisions et prises de position vont dans ce sens.

 

Bien cordialement

 

 

 

•Question du 28/01/2010 :

Monsieur le maire,

Je déplore une fois de plus l'absence récurrente de chauffage au sein des écoles maternelle et primaire de votre Commune. Les élèves sont obligés de travailler durant des matinées entières avec manteaux, voire avec leurs gants en raison du manque de chauffage dans les classes. Force est de constater que durant ces dernières semaines, les températures extérieures ont été négatives et que les élèves ont du avoir bien froid... De plus,les conditions n'ont pas du être optimales pour travailler correctement en classe. J'espère que vous soumettrez le bien fondé du caractère urgent auprès de votre exploitant en chauffage afin que les élèves et enseignants puissent travailler dans de meilleures conditions, et pour éviter également les maladies.

Cordialement.


•Réponse du 29/01/2010 :

Madame, Monsieur,

Nous avons pris bonne note de vos remarques et vous imaginez bien que nous vous rejoignons tout à fait dans votre jugement et votre souhait de voir les choses s'améliorer rapidement. Il est évident que notre souci du bien être des élèves de nos écoles a quelque peu été mis à mal cette année du fait que les soucis que nous avons rencontrés ne pouvaient pas être anticipés malgré les contrôles et révisions réalisés avant la rentrée scolaire puisque des fuites occasionnées par le froid vif et surtout par des écarts de température importants (entraînant une dilatation du métal et les fuites constatées) se sont produites au niveau de canalisations et ont entraîné l'arrêt de la chaudière qui se mettait en sécurité. Les réparations ont été effectuées à chaque fois, mais le froid persistant a provoqué d'autres dégâts cette fois sur des parties de canalisation encastrées ou enfouies.Nous avons immédiatement pris en compte l'urgence de la situation et les réparations (lourdes et coûteuses) ont été priorisées avant toute autre intervention et/ou dépense. Cependant, les travaux nécessaires à une remise en état (nuisances et durée) requièrent impérativement d'être exécutés hors temps scolaires. Ils seront donc réalisés dès ces vacances d'hiver et devraient permettre aux élèves de retrouver des conditions de travail normales dès la rentrée de février.

Bien cordialement

 

 

•Question du 14/11/2010 :

JE ME PROMENE REGULIEREMENT DANS LES CHEMINS ET CHAMPS QUI ORNENT NOTRE BELLE COMMUNE DE MAING
J AI ETE CHOQUEE  DE VOIR DES TONNES D ORDURES DANS LES CHEMINS QUI LONGE LA VOIE FERREE ET LE CHEMIN QUI VA VERS VERCHAIN MONCHAUX QUERENAING
IL Y MEME UN RESTE DE VOITURE J HABITE MAING DEPUIS  1 AN ET J AI JAMAIS VU UNE COMMUNE AUSSI SALE ET AUSSI MAL ENTRETENUE QUE CE SOIT SUR LES ABORDS OU DANS CES RUES CARROIRE VANDERBECQ CORDIER ET AUTRES QU ELLE SONT LES INTENTIONS DE LA COMMUNE POUR NETTOYER LA VILLE
JE COMPTE DEMENAGE BIENTOT CAR J AI JAMAIS VU UNE VILLE  POUBELLE AUSSI GEANTE !!!!!!!!QUE LA VOTRE
A QUOI SERT AGEVAL ? ILS SONT TOUJOURS EN TRAIN DE DISCUTER AU LIEU DE BOSSER
CORDIALKEMENT

•Réponse du 16/11/2009 :

Madame, Monsieur
J'ai lu votre mail avec attention et je trouve contradictoire votre propos qui commence par "notre belle commune" - là je suis d'accord avec vous et qui se termine par "poubelle géante" - là je ne suis plus d'accord.
Ageval ne ramasse pas les détritus, il ne fait que tondre les espaces verts.
Ce sont nos employés communaux qui ramassent les cochonneries que vous citez, ils le font régulièrement et je peux vous dire qu'ils n'ont pas que ça à faire ( entretien des voiries, bâtiments publics, écoles ...).
Que vous soyez révolté, je le comprends fort bien, ça m'arrive souvent aussi, mais votre coup de gueule, adressez le à ces gens (des porcs) qui n'ont aucun respect de l'environnement alors qu'il existe une déchetterie à 5 mn.
Quant aux rues non entretenues dans le village, là aussi je vous dis qu'on se substitue aux riverains qui doivent le faire régulièrement. Alors quand c'est fait par les employés qui ne sont pas une armée, ça prend plus de temps. Il ne faut pas oublier non plus que nous sommes dans un village de campagne où les graminées toujours en suspension se déposent n'importe où et que de l'herbe dans les caniveaux ou sur les trottoirs fait aussi partie du paysage campagnard.
Bon je crois que vous étiez en colère quand vous avez écrit votre mail, cette Ville comme vous dite qui est la notre, est surtout la votre et celle de tous les habitants respectueux de leur bien être.

On peux en discuter de vive voix si vous le souhaitez,
bien cordialement

Bernard Bouchart
adjoint à l'urbanisme

 

 

•Question du 28/10/2009 :

Quelque chose m'échappe en voyant les dos d'ane que vous avez mis en place sur la rue des paturettes : à quoi servent-ils ? A ralentir les voitures ? Certainement ! Mais là où ils sont placés à quoi servent-ils ? Vous les avez mis là où ils ne servent à rien ! Pourquoi ne pas les avoir mis face au parc de jeux à l'entrée de la cité ? Parce que là ou est le 1er dos d'ane les voiture ralentissent et on largement la place d'accéler jusqu'au parc. Meme constat pour le 2ème dos d'ane qui est placé entre Le stade et l'entrée de la cité, il est bien trop loin .... Les voitures ont largement la place de réaccélerer et leur vitesse n'est en rien perturbée.... Venez jeter un oeil vous comprendrez. Il aurait été bon de demander aux riverains ce qu'ils attendaient au lieu de faire toujours à votre sauce. Mais bon, ils sont démontables donc vous pouvez toujours les spitter ailleurs là où ils serviront vraiment à nous protéger, nous et surtout nos enfants.
•Réponse du 28/10/2009 :

j'ai bien reçu votre mail, je ne sais pas si vous attendez une réponse de notre part parce qu'à vous lire, vous faites les questions et les réponses.
Les coussins berlinois ont été posés là où ils sont pour plusieurs raisons :
d'abord, pour casser la vitesse dans les lignes droites (regarder sur le net, c'est édifiant, les courses filmées dans la rue du marais, exemple d'une voiture à plus de 160 kmh, c'est criminel, de l'inconscience pure). A ces vitesses c'est ne montrer aucun respect de la vie d'autrui.
Ensuite, au niveau des coussins vous êtes en zone 30 et vous avez un stop à mi-parcours. Au-delà de 30, c'est ne montrer aucun respect du code de la route, des cyclistes et des piétons. La route est empreintée essentiellement par les habitants de la cité, alors c'est vous, habitants du quartier qui vous mettez en danger!
Enfin, les coussins (passés à plus de 30km/h) sont bruyants et posés devant les habitations poseront à terme des nuisances pour les riverains proches. Cependant, nous allons étudier la faisabilité d'en implanter un troisième coussins entre les deux déjà installés.

Voilà la recette de notre sauce. Mais je ne prétends pas donner de leçon à quiconque, je sais bien la gène occasionnée par ces chauffards mais si vous avez la solution pour faire ralentir ceux qui ne le veulent pas, je suis preneur.

cordialement
Bernard Bouchart
Adjoint aux travaux

 

 

•Question du 29/08/2009 :

Bonjour,

je suis très mecontent car Je paye des impôts comme tous les Maingeois et je trouve que les trotoires sont " dégueulasses " !!
Quel intérêt de faire des parters, d'y planté d fleurs pr que l'ordur dépasse !!
je trouve celà inadmissible !! pourquoi ne pa se fixer une semaine ou 2 s'il le faux et refaire toutes les rues afin que tous soit propre.
habitant au franc manteau, je me suis penché sur ce cas et je me rends conte que dans toute les rues, il y'a trop trop trop d'ordures !!! que ce soit dans les ruisseaux ou dans les parters !!!!

pourriez vous svp vous occuper de celà ... je pense que l'on vit mieux, la vie est + agréable dans une commune propre !!!!

merci
•Réponse du 07/09/2009 :

Nous partageons votre avis que vivre dans une commune bien aménagée, bien propre,... est plus agréable que l'inverse et qu'effectivement le fait de payer l'impôt donne des droits, notamment celui d'exprimer son avis, de souhaiter mieux que ce qui existe,...
Cependant, de l'idéal espéré à la réalité du quotidien, il y a parfois une marge.
Maing est une commune étendue en superficie, avec plus de 12 km de voieries où vivent près de 4000 habitants (dont plus de 60% sont exonérés de la TH), avec leurs besoins essentiels et tout ce que cela sous-entend, avec leur envie d'une commune où il fait bon vivre.
Face à ces attentes, nous ne disposons que des recettes liées aux impôts locaux et aux diverses subventions. Le côté rural de notre de commune, si apprécié à proximité de la ville centre et de ses commodités qui coûtent aux Valenciennois (qui vous a sans doute à juste titre incité à devenir
Maingeois) est lié à la non existence d'entreprises, de zone commerciale,...
Inconvénient de cet avantage : pas de taxe professionnelle, pas de moyens financiers suffisants pour faire face sans problèmes à tout ce que que chacun pourrait être en droit d'attendre...
Résultat : une équipe technique à effectif forcément limité qui doit faire face à toutes sortes d'impératifs en fonction du calendrier et des urgences, qui doit jongler pour répondre aux nécessités... et qui ne s'en sort pas si mal.
Il est toujours possible de vouloir mieux, de vouloir plus, mais il nous faut rester raisonnables quant à ce qui est demandé aux contribuables et nous nous efforçons de l'être tout en essayant parallèlement de satisfaire les Maingeois.

Bien cordialement

 

 

•Question du 19/08/2009 :

Monsieur, Etant père de famille et habitant, je vous demande sincérement de vous occuper un peu plus de la sécurité dans la cité "air et lumière". En effet, à quoi servent des stop mis à l'envers que personne ne respecte de toutes façons ? Au lieu de cela n'est-il pas plus judiciable de mettre des dos d'âne aux 2 entrées de la rue ( juste avant l'ancienne école maternelle près du parc enfants et au niveau de Pierce-Neige) pour protéger un peu plus nos enfants des véhicules qui arrivent trop vite dans cette belle ligne droite ? Les habitant de cette rue paient des impots au meme titre que les autres habitants de la commune mais sont bien esseulés pour les travaux d'ameliorations ! Faites donc un effort et venez admirer vos stops que personne ne voient! Ne me dites pas que la commune n'a pas le budget pour installer 2 dos d'âne et que la sécurité de nos enfants a un prix ...
•Réponse du :

Merci d'avoir attiré notre attention sur le problème récurrent des excès de vitesse, dans le cas qui nous intéresse ici, rue des Marais et Résidence Air et Lumière.
La pose des coussins berlinois prévue et budgétée depuis de début de l'année a malheureusement dû être reportée pour des problèmes techniques.
Ceux-ci sont aujourd'hui solutionnés et la pose des premières paires de coussins berlinois de part et d'autre de la Résidence sera effective pour la mi-septembre.

Bien cordialement

 

 

•Question du 14/07/2009 :

habitant, payant des impots locaux,je me demande si je ne suis pas en droit de me garrer devant chez moi!
ne pourait il y avoir au moins deux places reservées par maison?
d'autre par n'est il pas d'apres le code de la route interdit de stationner en permanence sur les voies de circulation,qui plus est en contre sens,et sans laisser un metre de trotoir pour les pietons!!
le meme vehicule est garé 365 jours par an dans cette situation!
je ne sais pas de qui depend la reglementation du stationnement sur le dit parking!le stationnement sur la chaussée depend sans doute de la police nationale?
veuillez agreer mes salutations respectueuses
•Réponse du 17/07/2009 :

Bonjour Monsieur,

Vous avez raison sur l'un des deux points que vous soulevez : le
stationnement d'un véhicule ne peut être permanent et ce dernier doit être
déplacé régulièrement. Pour nous permettre de faire respecter cette règle,
merci de nous donner des précisions (orales si vous préférez) sur le
véhicule ou sur l'endroit où il est garé de manière à ce que le policier
municipal puisse intervenir.
En ce qui concerne le stationnement devant son domicile, aucun emplacement
ne peut être réservé au riverain (la seule restriction à ce point concerne
les véhicules munis d'un badge "handicapé" et sans pour cela que
l'emplacement signalé soit à l'usage exclusif d'une personne nomément
désignée, mais bien à disposition de tout titulaire de la carte d'invalidité
et du macaron correspondant).
C'est une question de règle de bon voisinage que chacun ait en principe
priorité pour occuper l'espace face à son domicile, mais personne n'est tenu
par cet accord tacite et tout le monde a le droit de stationner sur un
espace public.

Avec l'espoir d'avoir satisfait à vos demandes de précisions et dans
l'attente de vos nouvelles pour régler le premier point ci-dessus,
Recevez nos meilleures salutations.

Mr Bernard SALADIN

 

 

•Question du 12/07/2009 :

Il me vient une réflexion sur la sécurité de nos enfants aux abords de l'école.
En effet le stationnement y devient de plus en plus anarchique sans que le pauvre Policier Municipal esseulé ne puisse rien faire malgré, il faut le souligner, une volonté sans faille.Stationnements devant les entrées de garage, devant le bureau de poste, sur l'emplacement de bus, sur l'emplacement GIG-GIC et autre derrière les voitures en stationnement correct sans la moindre considération pour la gêne occasionnée.Les tensions engendrées par ces problèmes vont grandissantes aussi attendra-on qu'un usager excédé par le manque de respect d'un autre agisse inconsidérément avant de prendre des mesures?????
Pire encore; faudra-t-il qu'un accident survienne et qu'un enfant soit fauché par un automobiliste dont la manoeuvre aura été gênée par le mauvais stationnement d'un autre.
Je ne le pense pas!!!
Des mesures simples sont à prendre.Certes il n'est pas envisageable d'agrandir le parking sis face à la mairie au détriment de l'espace vert qui lui est acollé, de plus cela serait inutile vue la fréquentation très ponctuelle dudit parking.
Cela étant il serait souhaitable de rappeler aux usagers que leurs enfants ont des pieds et qu'à ce titre ils peuvent faire 200 mètres et qu'ainsi les véhicules peuvent se stationner sur la place de l'église inéxorablement vide aux heures de sorties et entrées des écoles.
Une campagne de prévention puis de répression systématique exercée par la Police Municipale compétente pour ce problème serait souhaitable pour la prospérité de notre ville et la sécurité de nos enfants.
L'anarchie routière ne peut prospérer sans danger.

•Réponse du 16/07/2009 :

Madame, Monsieur,

Merci de votre courriel. Vous dressez un tableau qui est le strict reflet de
la réalité et je pense que vous avez parfaitement conscience que le problème
n'est pas simple à solutionner. En plus des incivilités notoires que vous
avez relevées, la rue Jean Jaurès est une voie départementale, ce qui ajoute
un degré supplémentaire à franchir pour tenter de mettre en place des
mesures adaptées.
Cela étant dit, le caractère complexe d'un dossier ne doit pas être une
raison d'occulter les difficultés.
La commision chargée de l'environnement va être saisie de ce dossier afin de
réfléchir aux mesures permettant d'améliorer - voire de supprimer - les
problèmes rencontrés. Est-il possible par exemple d'interdire l'accès des
véhicules à certaines périodes horaires sur la portion de rue comprise entre
le rond-pont aux cruches et la place Cuvelier tout en laissant la
possibilité aux ayant droits (résidents avec badges (?), véhicules de
transport public,...) de circuler, ce qui nécessiterait impérativement la
mise en place d'un dispositif lourd (barriérage, personnel de
contrôle,...)... ?
A voir
Bien cordialement

Mr Bernard SALADIN

 

 

•Question du 13/05/2009 :

Bonjour
A la sortie de la résidence franc manteau il y a un STOP
Mais, certains automobilistes qui habitent cette résidence
NE MARQUENT PAS L'ARRET OBLIGATOIRE A CE STOP !!!
Ils n'hésitent pas à vous couper la priorité sur la rue Vanderbecq.
Alors, ne connaissent-ils pas le CODE DE LA ROUTE ou s'en moquent-ils ?
Evitons l'accident.........

Que peut faire la Mairie à ce sujet ?

A vous lire
Cordialement



•Réponse du 22/05/2009 :

Madame, Monsieur,

Merci d'attirer notre attention sur un point contre lequel, je pense, vous êtes très certainement souvent amené(e) à réagir.
Nous partageons votre souci et votre inquiétude de constater quotidiennement des infractions au code de la route.
Nous sommes naturellement également encore plus sensibles à celles commises sur le territoire de la commune.
Notre policier municipal, qui localement a seul pouvoir d'intervenir, ne peut le faire que dans le cadre de ses horaires de travail et de ses missions (qui ne se limitent pas au seul domaine de la circulation), ce qui réduit de fait son champ d'efficacité au niveau des contrevenants.
La police nationale auprès de laquelle nous nous adressons ne peut être partout et décide des moments, des lieux et de ses modes d'intervention.
Nous ne pouvons donc que déplorer la fréquence des non-respects du code de la route et nous efforcer de faire en sorte de limiter tant que faire se peut leurs conséquences éventuelles.
C'est ainsi par exemple que les véhicules qui circulent rue Vanderbecq doivent réduire leur vitesse aux alentours de la résidence du Franc Manteau du fait de la présence du coussin berlinois, que ceux qui viennent de la rue Dangréau ne peuvent prendre le virage à gauche ou à droite pour s'engager rue Vanderbecq qu'à vitesse modérée et que ceux qui sortent de la rue des Cordiers ne peuvent en principe pas être à plus de 30 km/h, conditions qui
les mettent en situation d'anticiper les fautes ou erreurs des autres usagers moins respectueux des panneaux et signalisations...
D'autres mesures qui vont dans ce sens vont être mises en place prochainement (voir dernier bulletin municipal).
Avec l'espoir que la sagesse et la prudence finiront par l'emporter...

Nos plus cordiales salutations

Bernard SALADIN

 


Madame, Monsieur bonjour,

Hélas la Mairie ne peut rien contre la liberté que prennent certaines personnes avec le code de la route. Nous sommes confrontés à ce genre de situation pratiquement à chaque carrefour. Nous travaillons en ce moment avec la « Commission Citoyenne pour l’Environnement et la Sécurité » en partenariat avec un bureau d’études spécialiste de l’aménagement urbain à rendre les trottoirs aux piétons, la chaussée aux cyclistes et faire en sorte que les voitures se retrouvent à l’étroit sur la route et donc réduisent fortement leur vitesse.
C’est un travail complexe qui doit tenir compte du flux de véhicules qui ne font que traverser le village, du déplacement des habitants dans le village, de la sécurité des piétons sur les trottoirs, de la possibilité de stationnement, de la sécurité des cyclistes.
Les coussins berlinois que nous avons installés ne font que ralentir certains conducteurs (par exemple devant le stop que vous nous signalez la vitesse doit être de 30 km/h, le risque d’accident est donc en principe fortement limité), le système doit être revu, complété par un autre dispositif, un plan de circulation…, la synthèse de nos travaux nous amènera je l’espère à mettre en place la solution la plus efficace et la moins gênante pour les Maingeois.

Nous restons à votre écoute, nous sommes preneur évidemment de toutes vos remarques, idées et suggestions relatives à la sécurité de tous les usagers.

Cordialement

Bernard BOUCHART
Adjoint délégué aux travaux et à l’urbanisme.

 

 

•Question du 06/01/2009 :

Bonjour,

Je me permet de vous écrire pour diffuser ce message au maximum de personne.

Mon chien a disparu dimanche 4 janvier 2009 à Maing

C'est une femelle et répond au nom de Thésée âgée de 6ans pucé.
C'est un bichon maltais de couleur blanche

Si vous avez des nouvelles, Merci de me donner des nouvelles au 03.27.26.76.65
ou par mail à fx.bednarz@neuf.frCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou de prévenir la SPA de Marly.


Merci

Mr Bednarz.

•Réponse du :

 

 

•Question du 13/12/2008 :

Bonjour,
J'habite à Maing depuis ma naissance et une question me tarode, avec toute les nouvelles habitations qui se sont construite combien d'habitant y a t'il a maing?

Merci
•Réponse du 23/01/2009 :

population légale en vigueur à compter du 1er janvier 2009 :

commune de Maing

population municipale : 3941
population comptée à part : 33
population totale : 3974

(la population comptée à part comprend les personnes dont la résidence habituelle est dans une autre commune mais qui ont conservé une résidence sur le territoire de Maing)

 

 

•Question du 07/12/2008 :

Bonjour monsieur le maire,
La presse locale s'est encore fendue d'un article sur le CEF (fin novembre). Depuis maintenant plusieurs années, nous vivons avec cette épée de damoclès au dessus de nos têtes. Nous avons choisi de vivre à Maing pour sa quiétude. Alors une question : avez-vous OUI ou NON trahi les habitants de Maing en donnant votre accord à l'installation de CEF aux abords du village (derrière le franc manteau).
Merci d'avance pour votre réponse
Cordialement

•Réponse du 08/12/2008 :

Bonjour Madame,

Merci de vous intéresser à la vie de notre commune et de prendre contact avec vos élus pour leur faire part de vos préoccupations.
Je comprends tout à fait l'inquiétude qui est la vôtre et que nous partageons, le Conseil Municipal dans la totalité et moi-même.
La Municipalité maingeoise a été parmi les toutes premières à annoncer officiellement son opposition farouche à l'implantation d'une boucle d'essais ferroviaires et à la construction d'une ligne TER à grande vitesse dans la zone comprise entre Valenciennes-Université et le Quesnoy.
Depuis la toute première évocation de cette éventualité, nous sommes membres attentifs, actifs et vigilants des instances de veille et depuis, la Ville de Maing cotise à l'association des élus qui s'est créée pour défendre les intérêts des riverains concernés.
Notre position TRES CLAIRE depuis le début contre ce double projet (position exprimée une nouvelle fois dans notre programme pour les élections de mars 2008) est restée la même et nous continuerons à être vigilants et à nous opposer à sa réalisation à proximité de notre village.
Soyez persuadée que nous veillerons à préserver notre cadre de vie et notre tranquillité. Nous ne manquerons pas (comme nous l'avons toujours fait) de vous tenir au courant de l'évolution de ce dossier si des nouvelles alarmantes nous parvenaient (sachant qu'actuellement nous ne disposons que des informations (fondées, infondées ?) qui paraissent dans la presse.

Bien cordialement

 

 

•Question du 17/11/2008 :

Bonjour,

Je tiens à montrer mon mécontentement, de la ville de Maing, comment elle est une ville salle comparée aux autres communes qui sont entretenues. Enfin, tout est relatif, puisque seules quelques rues « tapes à l’œil » sont bien entretenues et embellies par de beaux trottoirs sans les citer, et les parterres propres En revanche, quand on passe par la rue léon rucart est laissée à l’abandon ou est-elle simplement oubliée ? C’est honteux, les parterres des chicanes tout est fané et rien n’est taillé vu l’état sûrement de l’été. Qui plus est, c’est dangereux, mon fils qui fait du vélo par deux fois, a failli se faire renverser à cause des voitures qui malgré ce procédé continuent de foncer et vu la hauteur des arbustes dans ces chicanes. On paie assez chères nos impôts locaux, alors la ville pourrait faire un effort, pour entretenir, embellir, c’est déguelasse quand nous marchons sur les trottoirs. Il y a pourtant des aspirateurs à disposition ou vos hommes pour nettoyer les rues, ruisseaux ou autre ça ferait du boulot aux chomeurs.

J’espère que vous vous rendrez compte et que vous remédierez très vite à ce problème.

•Réponse du 18/11/2008 :

Bonjour,
J'ai bien noté votre mécontentement, croyez bien que nous sommes attentifs à notre environnement. A priori vous habitez rue Léon Rucart.
Sachez que les plantations dans les chicanes sont laissées hautes pour obliger les automobilistes à ralentir avant de s'y engager. Nous ne l'avons pas décidé ainsi, c'est le principe de fonctionnement de ces chicanes. Afin d'éliminer tout risque d'accident entre automobilistes et cyclistes, nous allons retailler la végétation pour garantir une parfaite visibilité des cyclistes. Si votre fils n'a pas la taille suffisante pour voir au dessus des arbustes, demandez lui, pour sa sécurité, de passer les chicanes par les trottoirs à vitesse réduite bien entendu.
Je pense néanmoins que la rue Léon Rucart est une des plus jolies rues du Village, située dans le centre bourg, étroite à partir de l'église, elle s'ouvre sur la campagne avec ses larges trottoirs et une superbe vue sur le Castel des Près. C'est grâce aux rues comme la vôtre que nous conservons l'esprit Village.
Pourquoi est-ce à la Ville de faire un effort pour entretenir les rues, les trottoirs? Il s'agit ici de respect, de bon sens, l'esprit village c'est aussi s'impliquer dans la vie citoyenne de chaque jour. Nos moyens financiers ne nous permettent aujourd'hui que d'employer 3 titulaires et 1 contrat aidé dans le service Espaces Verts, (sans compter l'association Ageval qui tond les pelouses et taille les haies) contre plus de 1500 familles à Maing, avouez que le déséquilibre est énorme. Je ne veux pas faire de leçon de morale à quiconque mais si chacun nettoyait son trottoir, son fil d'eau, si chaque propriétaire de chien ramassait les déjections, si chaque automobiliste respectait l'autre, qu'est ce qu'on serait bien à Maing !
Enfin, mais oui nous nous rendons compte de la réalité, mais nous n'y arriverons pas seul et je suis d'accord avec vous, certains trottoirs sont "déguelasses", la faute à qui?

Bernard Bouchart

 

 

•Question du 14/11/2008 :

Monsieur le Maire, En cette présente je vous prie de bien vouloir me communiquer l'adresse postale de l'établissement géré par l'association Perce Neige .
Dans l'attente de votre réponse,
Bien à vous.

•Réponse du 18/11/2008 :

Maison d'Accueil Perce-Neige
395 rue Henri Bantegnie
59233 Maing

Tél : 0327190105

 

 

•Question du 17/02/2008 :

La campagne municipale,l'élection d'un nouveau Maire,feront elles que la cité Air et Lumiere cesse d'être enfin une zone de non-droit?
que la vente et consommation de drogues,les actes d'incivisme incessants,le tapage diurne,les trafics en tous genres,la circulation de deux roues non homologués pour la circulation sur route mais adaptés au cross roulants en échappement quasiment libre qui passent et repassent les samedi et dimanche toute l'apres midi,conducteurs sans casque,et peut etre même sans assurance d'ailleurs,les ateliers de mécanique a ciel ouvert sur les parkings,les véhicules ainsi bricolés stationnent là plusieurs semaines et leur provenance est quelque peu douteuse d'ailleurs (immatriculations d'autres départements),sans ai-e oublié de citer d'autres faits récurants,tout ceci cessera-t'il un jour,cette cité redeviendra t'elle calme??
je sais que les élus actuels se fichent complètement de la cité mais j'espère que ce message fera reagir quelqu'un!!
le comissariat de valenciennes ne semble pas enclin à intervenir!
•Réponse du 17/07/2009 :

Madame/Monsieur,

Tout d’abord, merci pour avoir bien voulu attirer notre attention sur certains faits que vous déplorez, même si nous aurions préféré que vous accomplissiez cette démarche en demandant à être reçu(e) par M. le Maire qui vous aurait garanti l’anonymat auquel vous paraissez tenir.

Il est évident que nous sommes au courant de ce que vous nous relatez dans votre e-mail puisque deux conseillers élus en 2001 habitent la résidence Air et Lumière, que le gardien de police municipal remplit parfaitement son travail et que les responsables municipaux ont de nombreux contacts avec les résidents.
Malheureusement, toutes les nuisances et comportements délictueux dont vous nous faites part relèvent de la compétence exclusive de la police nationale que nous alertons régulièrement, mais dont nous déplorons – comme vous – la non intervention ou des interventions faites de façon sans doute inopportune quant au moment choisi ou mal adaptée pour être suivies d’effets tangibles.
Une nouvelle fois, nous allons rapporter à la hiérarchie policière valenciennoise ces faits répréhensibles en joignant copie de votre courriel.

Sachez en tous cas que – contrairement à ce que vous pensez – vos élus « ne se fichent pas complètement de la cité », la meilleure preuve en étant que sur la liste présentée par la majorité actuelle aux prochaines élections municipales, ne figureront plus seulement deux, mais trois représentants de la résidence et que nous souhaitons expressément qu’avec la mobilisation de toutes les bonnes volontés locales et un peu plus de civisme de la part de certains, Air et Lumière ne soit jamais comme vous l’écrivez une zone de non-droit, mais qu’elle puisse retrouver le calme et la quiétude que ses habitants sont en droit d’attendre et qui peuvent actuellement lui faire quelque peu défaut.

Bien sincèrement

 

 

•Question du 13/11/2007 :

bonjour je voudrai savoir pourquoi peut de moyen son mit a disposition du club de basket tout est mit pour le football. Je trouve que les autres club son oublié. Merci de répondre
•Réponse du 18/02/2008 :

Bonjour,

nous avons bien reçu votre mail qui a retenu toute notre attention.

les subventions accordées aux associations sportives maingeoises le sont en fonction du nombre d'adhérents, du classement des équipes du club, du bilan financier qui nous est transmis et de leur action dans la commune

le club de basket a obtenu pour l'année 2007 une subvention de 4100 EUR correspondant aux critères énoncés plus avant

espérant avoir répondu à votre attente,

bien cordialement

L'adjoint aux finances

 

 

•Question du 12/04/2007 :

q'avez vous decidé pour les associations qui ne peuvent pas payer l'assurance? 
•Réponse du 12/04/2007 :

Monsieur le Président,

C'est à l'association de prendre en charge le coût de l'assurance, comme il revient à tout occupant d'un local, appartement ou immeuble - à titre gratuit ou onéreux - de contracter une assurance couvrant les risques locatifs.
Le coût de l'assurance pour le tarot représente une cotisation annuelle d'environ 7 EUR par sociétaire. C'est une dépense plus que minime pour jouer aux tarots au calme, dans une salle chauffée.

Bien cordialement

 

 

 

•Question du 19/11/2006 :

Bonjour,
Effectuant des recherches sur les communes françaises, je recherche le nom donné aux habitants de votre commune. Pourriez-vous me les transmettre par e-mail.
Exemple pour Paris : les Parisiens et Parisiennes.
Même si votre commune ne possède pas de gentilé (nom des habitants), c'est pour moi une information.
Merci d'avance et bonne journée.
Cordialement

•Réponse du 18/01/2007 :

les maingeois et maingeoises

 

 

•Question du 03/11/2006 :

Bonjour,

Je suis l'heureuse maman de deux petits bout de chou. Je les confie de temps en temps à la halte garderie de Denain pour pouvoir effectuer démarches administratives ou autres... Je regrette vivement qu'il n'existe aucune structure dans notre commnune pouvant accueillir des enfants non scolarisés. Est il envisagé dans la commune de créer une structure de type halte garderie???
•Réponse du 06/11/2006 :

Bonjour et merci de bien vouloir attirer notre attention sur le point particulier d'une halte garderie au sein de la commune.
Ce projet est à l'étude depuis plus de deux ans, mais nous n'avons pas eu assez de personnes intéressées pour qu'une halte garderie voit le jour et puisse fonctionner de manière pérenne avec suffisamment d'enfants pour que l'investissement important et les coûts de fonctionnement relativement lourds que nécessitent la mise en place d'une telle structure puissent être envisagés.

Cependant, suite à votre courriel, nous allons relancer l'enquête d'intérêt et de faisabilité pour voir si le nombre d'intéressés s'avère aujourd'hui suffisant.
Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant
Sincères salutations

 

 

•Question du 06/10/2006 :

pouvez vous m'indiquer la date des voeux 2007
d'avance merci
•Réponse du 06/10/2006 :

le vendredi 5 janvier 2007 à 19h00 à la salle Aragon

 

 

•Question du 10/07/2006 :

Bonjour,

Heureuse propriétaire de chats, j'ai eu la tristesse de perdre ma plus douce et plus gentille suite à un empoisonnement (j'habite rue Victor Hugo), un malade met fin à la vie de nos compagnons par méchanceté sans doute.
J'attire aussi votre attention sur la vitesse excessive et le stop au coin de ma rue qui est regulièrement grillé. J'entends le hurlement des moteurs et je crains le drame. Des ralentisseurs est-ce la solution? Merci également de prendre note de ma plainte quant aux empoisonnement des chats (un habitant est venu me donner le nom de la personne soupçonnée de ces horreurs -il reside rue Victor Hugo- mais sans preuve il est inutile de vous le donner).

Merci de votre attention,

•Réponse du 11/07/2006 :

Nous comprenons parfaitement votre douleur et nous partageons votre indignation devant des actes de cette nature qui peuvent être qualifiés d'abjects.
Nous resterons vigilants afin que ce type d'agissement puisse être - dans la mesure du possible - sanctionné comme il se doit.

En ce qui concerne les infractions au code de la route, nous allons nous efforcer - comme nous allons le faire très prochainement dans d'autres artères de la ville - d'apporter les aménagements nécessaires pour réduire la vitesse excessive, mais les finances communales ne nous permettent pas de tout faire en même temps alors que les problèmes que vous nous signalez sont récurrents dans toutes les rues importantes de la commune qui sont - il faut également le souligner - des voies départementales qui réquièrent l'accord de la DDE pour y apporter des modifications.

Merci de votre courriel

Bien cordialement

 

 

•Question du 02/06/2006 :

Bonjour

Pouvez-vous m'indiquer s'il vous plaît le taux de la taxe locale d'équipement appliqué par la commune de Maing .

Vous remerciant de votre réponse

Veuillez agréer mes meilleures salutations .
•Réponse du 07/06/2006 :

3 %

 

 

•Question du 08/04/2006 :

Madame, Monsieur,
Bonjour,
Dans le chapitre ‘ralentisseurs’, cela fait maintenant 2 ans qu’à la présentation des vœux Monsieur le Maire nous promet la mise en place des ralentisseurs et nous attendons toujours. Il semble que des ralentisseurs existent mais pas aux endroits désirés.
La mise en place des stops que je dirais optionnels et que peu d’automobilistes respectent n’a pas fait ralentir les automobiles bien au contraire. (hier encore, en fin d’après-midi, alors que j’arrivais de la rue des Cordiers, un automobiliste venant du centre-ville m’a carrément coupé la priorité à grande vitesse). Après ces stops ‘ralentisseurs’, ils se relancent et accélèrent de sorte que la vitesse est largement supérieure aux limites autorisées.
Autre problème de la rue Vanderbecq : le stationnement des voitures sur les trottoirs.
Il est quasiment impossible aux piétons d’utiliser les trottoirs et encore moins de se promener avec un landau sans en descendre constamment et risquer l’accident dû aux vitesses excessives des automobilistes . A cause de la circulation et de la vitesse, les riverains et leurs invités se garent sur les trottoirs pour éviter des accrochages et c’est aux piétons de prendre des risques.
Le rappel des règles de stationnement dans le bulletin municipal étant inefficace, le policier municipal pourrait mettre un papillon sur les pare-brises ce qui permettrait peut-être de rendre plus responsable les riverains et leurs invités.
Autre solution adoptée par d’autres communes, délimiter des emplacements à cheval sur la chaussée et le trottoir ce qui pourrait avoir comme conséquence : a)- une sécurité pour les piétons, b)- un ralentissement de la vitesse étant donné que la voie de circulation serait réduite.
J’espère que des mesures seront prises rapidement avant qu’il ne soit trop tard.
Salutations

•Réponse du 10/04/2006 :

La circulation rue Vanderbecq s’est effectivement beaucoup accrue depuis la mise en place d’une déviation fléchée pour permettre aux automobilistes non Maingeois d’éviter les points noirs dus aux travaux du tram.
Il est vrai également que nous souhaitons pouvoir lutter efficacement contre les vitesses excessives depuis pas mal de temps, mais la rue Vanderbecq est une route départementale et  de ce fait  est de la compétence du Conseil Général. Il nous a donc fallu obtenir l’autorisation de prendre les mesures de ralentissement voulues (administrativement, la démarche prend pas mal de temps), puis demander et obtenir les subventions nécessaires à l’acquisition des ralentisseurs et de la signalétique obligatoire ce qui a encore augmenté les délais (il était nécessaire d’avoir l’accord du Conseil Général pour solliciter les subventions).
Aujourd’hui, nous n’attendons plus que la décision d’attribution de subvention du SITURV qui ne saurait tarder. Les crédits nécessaires ont bien été prévus au budget 2006 (49 000 € avec la rue P.V. Couturier).
Avant l’été, 4 paires de ralentisseurs amovibles (pour permettre le déroulement sans danger des courses cyclistes et autres manifestations éventuelles) seront posées rue Vanderbecq et la priorité avec la rue Dangréau sera modifiée (cette dernière devenant prioritaire).
Les ralentisseurs seront complémentaires des Stops (ceux au niveau de la rue Dangréau et ceux au niveau de la rue des Cordiers) et si les chauffards (ou les très distraits ) ne disparaîtront pas pour autant, la vitesse de leurs véhicules sera fortement diminuée avant d’aborder les stops.
Les emplacements de ces ralentisseurs seront déterminés en concertation avec les riverains lors d’une réunion publique.
La question du stationnement des véhicules sur les trottoirs sera également débattue afin de trouver des solutions adaptées à la configuration des lieux et aux nouvelles conditions de circulation créées par la mise en place des ralentisseurs. Les modifications éventuelles seront apportées dans un second temps.

Merci de vos remarques.
Meilleures salutations.

 

 

•Question du 16/03/2006 :

nous habitons residence des freres rucart.il est frequent que des videngeurs (produits puants et amenant des mouches et autre)viennent deverser aux alentours de midi a proximite du laboratoire Mine.cette pratique de nous emmerder est elle legale?. je possede des photos des faits du 15mars2006 a 11h00.
•Réponse du 22/03/2006 :

Je vous serais très obligé de bien vouloir prendre contact avec le gardien de police municipal en mairie au 0327244639 afin qu'il puisse vous rencontrer et prendre connaissance des documents en votre possession. Il lui sera ainsi possible de se renseigner auprès des services compétents (direction des services vétérianires et direction de l'agriculture) sur les conditions dans lesquelles ces épandages sont réalisés et autorisés.

 

 

•Question du 05/03/2006 :

bonjour,
j'aimerai postuler pour un poste de secrétaire dans ses nouveaux locaux pourriez vous m'indiquer les démarches à suivre et qui contacter.
d'avance merci
•Réponse du 06/03/2006 :

Vous pouvez envoyer une lettre de candidature et un cv au ccas de la commune de Maing qui transmettra à l'association perce-neige.

 

 

•Question du 28/02/2006 :

je demenage bientot a monchaux sur ecaillon et aimerai vivement rejoindre votre club de vtt pourriez vous de doner plus amples informations sur ce club

merci par avance
•Réponse du 01/03/2006 :

Voici les coordonnées du club maingeois, vous pouvez prendre contact avec son président dont les coordonnées téléphoniques s'affichent ci-dessous :

Association "Vélo Maingeois Tout Terrain"

Président : M. RUELLE Jean-Pierre
Tél : 03 27 20 16 33

 

 

 

•Question du 25/02/2006 :

Bonjour Mr Le Maire
Il est plus facile pour moi de vous écrire par internet que de vous voir...
J'habite rue des cordiers et j'ai deux problèmes (principaux, car il y en aurait d'autres) à vous évoquer.
Tout d'abord : les trottoirs depuis 5 ans que nous avons acquis cette maison, et malgré maintes demandes auprès de vos adjoints ou à la mairie,jamais je n'ai vu, contrairement à d'autres rues ou quartier le moindre entretien des trottoirs. En conséquence je suis amenée chaque matin et soir de mettre les pieds dans la boue. Je ne vous parle pas de l'entretien de la maison, des chaussures, et des remarques des amis ou personnes de la famille que je reçois. Alors vous me direz ce n'est pas grave ; certes ! mais je n'ai pas d'enfants en bas age, et n'utilise aucun service de la mairie. Pourtant, comme tout bon citoyen, j'acquitte mon imposition sans rechinier. Mais je le répette dans la rue : il n'y a ni tout à l'égout, ni trottoir, ni les mêmes lampadaires que dans les autres rues du villages... pourquoi y aurait-il pas d'équité entre les quartiers ?
Le deuxième point concerne la vitesse et la gabarit des véhicules qui passent dans la rue :
- pour le gabarit : de très gros camions qui nous obligent à mettre la voiture sur le trottoir lorsque nous roulons (camion-bettaillère qui passe chaque jour avec un gabarit hors norme). De plus les maisons tremblent...
- pour la vitesse : étant donné la vitesse que ce permettent certains automobilistes je sollicite l'installation de "coupe vitesse" adaptés de manière à éviter les coups de freins brutaux et les claquements sur la chaussée.
Nous habitions Valenciennes et nous avons choisi Maing pour sa proximité de la ville, son calme, sa tranquilité et son coté bucolique. Depuis la construction de la résidence (et c'est tant mieux), la circulation devient plus importante aussi nous apprécirions que vous adaptiez les réglementations et infrastructures afin de conserver l'art de vivre que nous apprécions à Maing
Si vous le souhaitez, nous serions très heureux de vous accueillir et notre maison est grande ouverte
Merci de votre compréhension
Espérant avoir une réponse rapidement.
NB : j'ai vu ce week end que vous employé avait mis, dansles trous des trottoirs,un ou deux seaux de gravillions noirs sur le rouge d'origine. Nous apprécions l'art moderne mais cela nous semble bien insuffisant
Merci encore.
•Réponse du 01/03/2006 :

Madame, Monsieur,

Merci de votre e-mail par lequel vous avez voulu attirer notre attention sur un certain nombre de points concernant la rue des Cordiers.
- Trottoirs : Leur aménagement en schistes rouges est prévu pour le printemps 2006, dès que l’arrêté de subventionnement du Conseil Général, nous sera parvenu.
- Tout à l’égout : L’assainissement de la quasi-totalité de la commune est à réaliser. Les travaux - qui sont de la compétence du SIAV (Syndicat d’Assainissement de l’Arrondissement de Valenciennes) - vont s’échelonner encore sur 8 à 10 ans en fonction des priorités définies par le maître d’ouvrage.
- Lampadaires : La rue des Cordiers n’est pas un cas particulier dans la commune : toutes les rues ne sont effectivement pas dotées des mêmes installations, mais tous les lampadaires sont de bonne qualité, d’une luminosité satisfaisante et sont régulièrement entretenus par une société retenue dans le cadre d’un marché public. Vous pouvez signaler tout dysfonctionnement constaté en Mairie.
- Circulation : Le problème du passage des véhicules de gros gabarits et de fort tonnage nous a déjà été signalé.
Il faut cependant savoir que l’interdiction aux poids lourds ne peut s’appliquer aux véhicules desservant la ferme ou le commerce d’aliments canins.
Pour les autres véhicules, il est demandé aux riverains de noter le type d’engin, son numéro d’immatriculation et l’heure de son passage et de communiquer les renseignements au gardien de police qui, malgré ses passages fréquents rue des Cordiers, ne peut constater par lui-même toutes les infractions. Si le même véhicule emprunte régulièrement la rue le même jour et/ou aux mêmes heures, l’agent alerté pourra prendre les dispositions pour être sur place au moment voulu et dresser immédiatement contravention.
- Vitesse : Le plan de lutte contre les vitesses excessives va s’intensifier en 2006 par la pose de ralentisseurs de type « coussins berlinois » dans les rues Salengro, Vanderbecq, Bantegnies et Paul Vaillant Couturier où le problème se pose avec le plus d’acuité. Les aménagements se poursuivront les années suivantes et ceux de la rue des Cordiers seront programmés.

Espérant que ces réponses vous donneront satisfaction et que leur concrétisation sur le terrain apporteront à tous les améliorations espérées.

Bien cordialement.

 

 

•Question du 22/02/2006 :

Monsieur le maire,

Ce mail pour m'excuser de n'avoir pas pu donner suite à votre demande d'organiser une réunion avec les Jeunes se rassemblant à la place george Brassens. En effet, les obligations professionnelles de chacun m'ont empeché de trouver une date pouvant rassembler la majorité des personnes concernées. De plus, le niveau de fréquentation sur la place était quazi nule durant les mois de janvier et février.
J'ai néanmois fait un résumé de notre dernière réunion et observé une légère amélioration dans les comportements de mes "acolytes". J'espère que ces efforts seront pris en compte par les résidents, qui je l'espère, commencent à retrouver la tranquilité qui leur est due.
Je continue à "militer" auprès de mes jeunes concitoyens pour que calme et sérénité persistent dans notre résidence et vous laisse mes coordonnées afin de garder le contact.
Sincères salutations

•Réponse du 01/03/2006 :

Mademoiselle,

Merci de n’avoir pas oublié de donner une suite à notre réunion de décembre.
Je compte sur vous (et sur vos « acolytes » comme vous l’écrivez) pour que les efforts nécessaires à la tranquillité des riverains de la place Brassens soient poursuivis (amplifiés ?) et que reviennent de manière pérenne le calme et la sérénité.

Bien cordialement

 

 

•Question du 20/02/2006 :

Monsieur le Maire,

Nous vous faisons part de notre mécontentement quant à l'état lamentable de nos trottoirs rue Bantegnie.
Nous sommes depuis maintenant plus d'un an de nouveaux habitants de Maing.
Cela fait plusieurs mois que nous réclamons une amélioration de l'état de nos trottoirs. Nous avons dû faire régler le parallélisme sue nos deux véhicules sans aucun doute causé par les trottoirs trop hauts qu'il faut monter pour rentrer dans notre allée. Ne parlons pas des trous sur les trottoirs.
Nous amenons notré bébé chez sa nourice à quelques maisons de la notre et sommes obligés d'emprunter la route car les trottoirs sont impraticables.
Le vendredi 23 décembre, des employés de mairie ont déposé des cailloux chez certains voisins.
Par ailleurs, nous étions les premiers habitants de ces nouvelles constructions, et des voisins arrivés bien après nous ont déjà leurs trottoirs aménagés.

Pourriez vous enfin faire avancer les choses et prendre en compte notre requête.

Merci d'avance, sincères salutations
•Réponse du 01/03/2006 :

Madame, Monsieur,

Merci pour votre courriel par lequel vous nous faites part des difficultés que vous rencontrez dans la rue Bantegnies.
Trouvez ci-dessous les réponses aux problèmes évoqués :
- Trottoirs : La rue Bantegnies fait partie d’un secteur où un certain nombre de constructions neuves ont vu et voient encore le jour alors qu’il s’agissait - il y a peu encore - une zone agricole.
Il était difficile pour la Municipalité d’entreprendre des travaux d’aménagement pendant que les camions des entreprises effectuaient leurs livraisons et déchargeaient des matériaux divers et que les ouvriers s’affairaient pour creuser le sol, couler le béton, bâtir les murs et monter les charpentes,…
Aujourd’hui, nous pouvons vous informer que nous avons prévu de recouvrir de schistes rouges les trottoirs de la rue Bantegnies.
L’opération aura lieu dès que l’arrêté de subventionnement du Conseil Général nous parviendra (en principe au printemps).
- Bordures : La mise en place d’un adoucisseur facilitant l’accès des véhicules à une nouvelle propriété bâtie est de la compétence du propriétaire lorsque la construction a été faite sur un terrain qui - au moment de la réalisation des bordures (ici par la DDE puisque la rue Bantegnies est une route départementale relevant de la compétence du Conseil Général) - ne nécessitait pas d’aménagement pour faciliter l’accès des véhicules.
Nous sommes désolés de ne pouvoir vous donner satisfaction sur ce point qui n’est pas spécifique à la Ville de Maing, mais général pour tout nouveau constructeur dans votre cas quelle que soit sa Ville de résidence.
- Circulation : La rue Bantegnies fait partie des voies d’entrée/sortie qui vont bénéficier en priorité du plan de lutte contre les vitesses excessives parce que la circulation y est importante et que la limitation de vitesse n’est très souvent pas respectée.
Elle sera équipée cette année - en principe avant l’été - de ralentisseurs afin de « casser » la vitesse des véhicules qui y circulent.

Avec l’espoir que ces réponses (notamment les points 1 et 3) correspondront à votre attente et vous apporteront les informations suffisantes pour que vous puissiez éventuellement prendre les mesures adaptées.

Bien cordialement.

 

•Question du 18/02/2006 :

Bonjour,

Est il possible de remettre des cailloux rouges sur les trottoirs ? Le problème est lorsqu'il pleut, les trottoirs sont impraticables à pieds.

Bien cordialement.
•Réponse du 01/03/2006 :

Madame, Monsieur,

Vous pouvez constater à la lecture des réponses faites aux Maingeois qui ont le même type de préoccupation que vous que la Municipalité a programmé pour 2006 un plan de mise en place de schistes rouges sur un certain nombre de trottoirs de la commune.
Certes, faute de moyens financiers suffisants, l’opération ne pourra concerner toutes les rues, mais l’opération sera poursuivie sur l’exercice budgétaire 2007.


Bien cordialement

Bonjour Madame ou Mademoiselle,

Merci de votre courriel et de votre intérêt pour la vie au quotidien dans notre commune.
Effectivement, il nous semble - et ce, depuis bien avant les élections de mars dernier - que la mise en place de ce principe était plus que souhaitable au niveau de Maing (ce point faisait d'ailleurs partie de notre programme pour le début de ce mandat).
La difficulté à laquelle nous nous heurtons, c'est que Maing n'est pas en zone "gendarmerie" et que, de ce fait, nous ne bénéficions pas de l'implication quasi-automatique des autorités compétentes comme c'est le cas pour pour Famars, Quérénaing,...
Nous sommes en contact depuis quelques temps avec le capitaine de police de Valenciennes pour qu'il mette en place ce système au niveau de notre ville, mais à notre grand désappointement, il semblerait que, pour la police, il s'agisse quasiment d'une première dans le Valenciennois et c'est un peu long à solutionner.
Néanmoins, nous insistons fort pour que cela puisse se faire dès la rentrée et, naturellement, les Maingeois seront tenus au courant parce que nous voulons que les autorités policières organisent une réunion publique d'information pour tous.
Bien cordialement